Le cartel CD&V / N-VA vole en éclats ! - EBE (ancienne adresse)
EBE (ancienne adresse): Le cartel CD&V / N-VA vole en éclats !

jeudi 30 novembre 2006

Le cartel CD&V / N-VA vole en éclats !

Mise à jour 10/12/06 : Finalement, non. Le N-VA retourne sa veste et exclu Dedecker pour maintenir son cartel avec le CD&V ^^ (Lien)

Décidémment, quel emmerdeur, doit-on se dire dans les états-major du nord du pays. Après sa récente éviction du VLD, voilà que le le populiste de droite Jean-Marie Dedecker vient de provoquer l'éclatement du cartel CD&V / N-VA. Rien que ça.

J'apprends la nouvelle à l'instant, alors que j'étais en train de compulser le site du Standaard (dans l'espoir d'y retrouver leur récent baromètre politique pour mon article de demain ). Enfin bon, ne nous laissons pas enivrer à l'idée du scoop francophone puisque la Libre m'a déjà doublé de toute façon :)

Hier soir déjà, l'annonce de la possibilité du ralliement de Dedecker au N-VA avait suscité de vives réaction au CD&V, où l'on a d'abord tenté de mettre la pression au petit frère nationaliste pour qu'il abandonne l'idée. Mais rien n'y fit, et en début d'après-midi Dedecker annonçait lors d'une conférence de presse qu'il rejoignait le N-VA. La réaction du parti chrétien-démocrate flamand ne se fit pas attendre : en fin de journée, il faisait savoir que son cartel avec le N-VA avait pris fin.

Quel sera l'impact sur le score du CD&V aux prochaines élections ? On peut douter qu'il soit énorme, vu l'écrasante majortié (relative) dont dispose le parti d'Yves Leterme dans le dernier baromètre politique : 32,7 %, soit près de 13% de plus que le SPa et 11% de plus que le Vlaams Belang. Néanmoins au N-VA, on s'annonce déjà confiant quant au dépassement du seuil électoral de 5% en mai (juin ?) prochain.

En tout cas, voilà une nouvelle qui ne peut que réjouir les francophones soucieux à l'idée de voir ce nain nationaliste rejoindre la prochaine coalition fédérale, mais qui doit également faire les affaires d'Yves Leterme lui-même, lui qui se donne tant de mal depuis le début de l'année pour polir son image de Premier-ministrable. A présent, il ne devra plus composer avec le boulet N-VA...

10 commentaires:

laurent a dit…

ça pose la "sous question" (dsl de revenir en arrière) de l'indépendance, de la liberté du parlementaire face à la toute puissance du parti. Je pense évidemment à la sortie de Dedecker (sortie injuste du VLD) mais également au sénateur Destexhe (que je soutiens à chaque "idée") qui a svt été accusé "de marcher seul",de proposer, de parler avant le parti (voy. sa carte de visite), d'avoir raison avant en fait.
Sommes nous dans un Etat particratique ou démocratique? (je conseille l'ouvrage "Démocratie ou particratie", d'A. Destexhe, éd. Labor)

Xime a dit…

A l'inverse, quel pouvoir pour un seul homme que celui de briser une alliance électorale !
Je crois qu'il faut quelque peu relativiser le poids des partis politiques qui, s'ils sont toujours des acteurs déterminants de notre vie politique, doivent néanmoins composer avec les grandes personnalités médiatiques, les Destexhe, Dedecker, etc.
La preuve que le diagnostic de Destexhe sur la particratie belge est un peu dépassé, c'est l'attention qu'on porte à ses nombreuses interventions, et le fait qu'il parvienne à exister en tant qu'électron libre par le biais des médias.

Certains disent qu'on est passé d'une "démocratie des partis" à une "démocratie du public", caractérisée par l'important rôle des médias, des sondages et de la communication en général.

(cf. l'interview suivante, pour une meilleure explication du concept : http://www.ulg.ac.be/le15jour/125/S02.html , c'est à la 3e question ^^)

On peut trouver d'autres exemples bien plus frappants en France (peut-être parce que l'évolution en question y est elle plus avancée que chez nous) : Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal ont tous deux réussi à s'imposer face à des éléphants bien mieux établis qu'eux dans leurs partis respectifs, et cela grâce à leur communication qui leur a permis de séduire l'opinion publique en court-circuitant le système partisan.

Cab a dit…

C'est bien fait pour Leterme. Lui qui flirte toujours avec le nationalisme, le voilà privé de son image "respectable" dès que son allié N-VA se montre sous son vrai jour... Ça lui apprendra à aller recruter n'importe où.
Je précise au passage que j'estime que, sur les questions flaminguantes, le CD&V est équivalent au VB, en terme de racisme anti-francophone.

Xime a dit…

Leterme est-il vraiment perdant dans l'opération ? Grâce à son cartel avec le NVA l a profité des voix flamingandes lors des élections régionales, et maintenant il se débarrasse de cet encombrant partenaire nationaliste pour les prochaines fédérales... Il lui reste 6 mois pour soigner une image suffisamment consensuelle pour pouvoir briguer le 16 rue de la Loi.

Quand je vois comme Verhofstadt, à l'origine néolibéral thatchérien, et maintenant considéré un modéré de centre-droit, je me dis que les images ne sont jamais très durables en politique...

Cab a dit…

À la différence près que c'est Verhofstadt qui a évolué. Leterme, lui, excelle dans le double langage. Il présente une image très lisse et politiquement correcte quand il s'adresse à des francophones parce qu'il sait bien qu'il doit les séduire s'il veut être premier ministre, et parle de façon nettement plus musclée en Flandre. Heureusement, il ne dupe personne.

Xime a dit…

Espérons-le ! En tout cas nous ferons tout sur ce blog pour rappeler la vraie nature de cet hypocrite...

Cab a dit…

Il semblerait que l'on va en savoir plus sur cette affaire aujourd'hui : http://www.lalibre.be/article.phtml?id=10&subid=90&art_id=319345

Cab a dit…

pff même pas drôle : ils ont viré Dedecker et ont maintenu le cartel...

Xime a dit…

Hahaha, les cons... "confiants quant au dépassement du seuil électoral" hein ? ^^

Bon par contre finalement ça ne devait pas tellement faire l'affaire d'Yves Leterme...

Alors d'un côté il aura plus de mal à polir son image de Premier-ministrable en étant allié au NVA, mais de l'autre sa formation a plus de chance de rester la première formation flamande en mai 2007.

Cab a dit…

Selon la libre : http://www.lalibre.be/article.phtml?id=10&subid=90&art_id=319858
Ce sera presque un pur bénef pour le CD&V. Sauf que le N-VA aura une plus grande liberté de parole. Avec un peu de chance, ça décrédibilisera Leterme & co.
En tout cas, ce qui me fait bien plaisir, c'est que le Dedecker est un sans parti fixe maintenant :)

Abonnez-vous à notre flux RSS.