Dinant sous le choc. Fournaux (s') "explique" - EBE (ancienne adresse)
EBE (ancienne adresse): Dinant sous le choc. Fournaux (s') "explique"

mardi 23 janvier 2007

Dinant sous le choc. Fournaux (s') "explique"

L'acte commis ce 22 janvier par un élève de 16 ans à l'institut Cousot de Dinant fut particulièrement horrible et violent.
Pour rappel, un étudiant (d'origine serbe) renvoyé de l'établissement avait souhaité rencontré le directeur de l'école et ce jeune homme avait porté à plusieurs reprises des coups de couteau au directeur, qui est resté longtemps entre la vie et la mort avant que l'on apprenne que son état de santé n'était plus "critique".

Peu après, l' équipe de la RTBF dépéchée sur place receuillait les impressions du député-bourgmestre dinantais Richard Fournaux (MR).
L'homme fort de la cité mosane y allait d'un commentaire particulièrement "osé": selon lui, l'acte commis par le jeune homme est à expliquer par ses origines ("ethniques") et les comportements qui y sont liés: sens de l'honneur, réactions impulsives et violentes (etc).

Est-ce là un indice de l'affirmation de plus en plus marquée de Fournaux très à droite de l'échiquier politique, alors que certains lui prêtent des sympathies pour le désormais célèbre Père Samuel, prêtre intégriste anti-musulman ("une mosquée, c'est plus dangereux qu'une centrale nucléaire") carolorégien?

Tout à fait interloqué par une réaction aussi simpliste de la part d'un homme politique aussi expérimenté que M.Fournaux, votre serviteur a pris l'initiative de rédiger un courriel à l'attention du député-bourgmestre.
En voici les principaux extraits:

Monsieur le député-Bourgmestre,

Par la présente, je tiens à vous indiquer mon énorme étonnement et indignation suite à vos propos tenus au journal télévisé de la RTBF suite au tragique événement survenu à l'institut Cousot. (...)
A propos de cette réaction telle qu'elle a été présentée à l'antenne - je ne suis pas sans savoir que vos paroles ont pu être "dé-contextualisées" au montage-, je dirais principallement deux choses.

Premièrement, nous avons affaire là à des propos pour le moins simplistes, qui plus est de la part d'un homme politique de votre expérience, par rapport à des causes qui sont assurément bien plus complexes que de simples origines ethniques.

Deuxièmement, ces paroles sont aussi simplistes dans le sens qu'elle tendent à attribuer tels caractéristiques ou comportements - particulièrement odieux dans ce cas ci, en plus- aux membres d'une certaine communauté "ethnique" présente sur notre territoire.
Vous le savez aussi bien que moi probablement, de telles généralisations sont le "terreau" d'attitudes de type "racistes" qui empoisonnent la vie de nos concitoyens qui y sont confrontés. C'est en celà que j'estime que vos paroles sont aussi dangereuses.

Dans le contexte actuel d'une augmentation de l'influence des thèses d'extrème-droite auprès des couches les plus fragilisées de notre société, je vous avouerais que je trouve totalement inquiétant d'entendre un éminent membre d'une formation politique démocratique propager de telles idées simplistes, fut-ce sur un ton interrogatif.

Aussi, d'un point de vue plus local, pour avoir fréquenté assiduement votre belle Ville pendant mes trois années passées à l'internat du Collège Notre-Dame de Bellevue (2000-2003), j'ai constaté moi-même la présence particulièrement importante à Dinant de jeunes gens animés (ou influencés) par des idées d'extrème-droite ("skinheads").
Il s'agit de groupuscules de jeunes hommes (voire femmes) en manque de "sensations" et sensibles à de telles idées simplistes selon lesquelles telle personne de telle origine aurait tel comportement contraire à l'"ordre" de la société.

Il me semble que le citoyen est en droit d'attendre de ses responsables politiques issus de formations politiques démocratiques que ceux évacuent ces idées simplistes en pronant le dialogue ou l'ouverture d'esprit dans le cadre de la sauvegarde de la société démocratique et multiculturelle. (...)
Tant que ces idées restent dans le cadre d'intimidations verbales et physiques à destination des personnes concernées, cela est peut être peu nuisible à la société (pas à l'individu!) mais je ne serais malheureusement pas étonné que l'accumulation de telles idées soient à terme la raison d'un autre acte de violence d'une nature peut être similaire à l'acte commis sur la personne du directeur de l'institut Cousot.

Ceci dit, l'on peut penser d'après moi que ces propos ont été tenus "sous le coup de l'émotion", surtout que je ne sais pas quel lien vous entreteniez avec le directeur de l'école.
Néanmoins, il me semble que l'on peut attendre également des représentants du peuple, lorsqu'ils s'expriment en tant que tels, qu'ils le fassent avec modération (au niveau de la forme et du fond) et clairevoyance. A mon sens, c'est cette double attente que vous n'avez pas (totalement) remplie dans le cadre de votre intervention télévisée.

Enfin, plus généralement, quand bien même vous ayez été particulièrement "choqué" -quoi de plus normal!- par l'acte commis par le jeune homme, c'est dans ces moments-là que l'on mesure le degré de dignité, d'humanité et de tolérance des intervenants. A ce propos, aviez-vous entendu une fois les parents de Joe Van Holsbeek exprimer aux médias une quelconque opinion selon laquelle l'acte commis par les deux jeunes gens à la Gare Centrale était peut être à expliquer par leurs origines polonaises? Même s'ils le pensaient -ce qui était déjà une erreur,-, ils se sont bien gardés de le dire publiquement, pour ne pas inciter à n'importe quelle forme de haine raciale.
En somme, dans le contexte d'une Ville de Dinant touchées -plus qu'ailleurs peut être- par les idées simplistes véhiculées par les sympathisants d'extrème-droite, j'ai estimé vos propos simplistes et dangereux, et je vous demande, s'il vous plaît, une explication, éventuellement accompagnée d'excuses à l'encontre des membres de la communauté serbe de Belgique.

Dans l'attente d'une réponse de votre part, je vous prie d'agréer, Monsieur le député-Bourgmestre, l'expression de mes sentiments respectueux.

François HAENECOUR (étudiant en droit à l'UCL-21 ans)

La réponse n'a pas tardé à me parvenir.
Dans cette réaction, Richard Fournaux confirme ses propos tout en reconnaissant implicitement se situer dans le "politiquement incorrect".
Autant dire que ses pseudo explications (il n'y fait que confirmer ses paroles tout en argumentant quelque peu celles-ci) ne me "conviennent" pas du tout.

1) Selon ses dires, M.Fournaux voulait indiquer qu'il existe une "tradition de violence dans certaines communautés" (dont la communauté serbe) et il veut nous faire croire que ce sentiment à l'égard de cette communauté (ou assimilés) est ou devrait être partagé par tout un chacun.
C'est précisement ce message que je trouve particulièrement simpliste (croire que certaines communauté sont plus violentes que d'autres par tradition ET que cela explique le geste de l'étudiant dinantais) et dangereux (diffuser une telle image d'une communauté qui éprouve sans doute déjà beaucoup de mal à se défaire à des caricatures et autres que l'on lui "colle") dans le sens où cela pourrait inciter à quelque chose comme le rejet ou même la haine raciale.

A celà, je préfère de loin les explications du reportage de la RTBF diffusé ce 23 janvier et qui insistait sur le fait que ces jeunes gens qui ont connu la guerre gardent de lourdes séquelles d'ordre psychologique qui peuvent les amener à sacraliser les valeurs d'honneur, de violence (...)

En somme, en plus de s'être montré tout à fait irresponsable, j'estime parfaitement inappoprié de la part de M.Fournaux d'avoir véhiculé de telles idées après ce grave incident survenu dans un établissement scolaire qui, d'après ce que nous avons pu constater dans les medias et de ce que je connais personnellement de cet institut, semble mettre un point d'honneur à contrer le racisme et à promotionner une société ouverte et tolérante...

2) Quant à son argumentation selon laquelle ce serait au jeune homme et à sa famille (ils tentent de décrocher un titre de séjour) à s'adapter à notre culture et non l'inverse, je suis particulièrement partagé puisque, en dehors du fait que je me demande ce qu'il veut dire par "notre culture" (conception uniculturelle de la Nation, culture démocratique?), je pense qu'il est aussi du devoir de la Belgique et de ses représentants de ne pas propager ce genre d'idées simplistes et dangereuses selon lesquelles certaines communautés seraient traditionnellement habitées d'un sentiment de violence incompatible avec notre culture.
Il s'agit ici du respect dû, dans un Etat de droit, à chaque personne vivant sur le territoire (avec ou sans "papier") de ne pas être offenser par de tels propos ou les conséquences facheuses (rejet, discriminations..) de ceux-ci.
Cela rejoint aussi l'idée selon laquelle l'intégration des personnes d'origine étrangère dans notre société est quelque chose de réciproque, dans le sens où ce n'est pas
uniquement à l'allochtone à s'adapter à l'autochtone (idée soutenue par Fournaux) mais que c'est un processus plus complexe -mais autrement plus enrichissant et "productif"- d'échanges et de concessions mutuelles.

Bref, fort peu heureux de la réponse de Richard Fournaux, j'ai déjà commencé à contacter des organisations de lutte contre le racisme (...) pour donner une éventuelle suite à cette affaire, par exemple sous la forme d'une rencontre (avec interview?) entre jeunes issus de l'immigration serbe et le député-bourgmestre de Dinant.


Enfin, dans les semaines à venir, nous tenterons d'ouvrir un débat sur ce blog sur la récurante question de savoir où placer les limites entre le droit à la liberté d'expression et la lutte contre le racisme.

Vous trouverez ici-bas l'intégrale de la réponse de M.Fournaux:

Cher Monsieur Haenecour,

J’ai bien reçu votre mail de ce mardi 23 janvier 2007.

Je ne suis en aucune manière sympathisant des thèses de l’extrême droite. Je suis de ceux qui commencent réellement en avoir ras le bol du politiquement correct dans notre pays qui interdit de dire certaines choses.

Mon interview diffusée, même si malheureusement elle était un peu courte par rapport à ce qui a été déclaré, voulait seulement affirmer que d’un point de vue culturel il est évident qu’il y a une tradition de violence dans certaines communautés, notamment issues des pays provenant de l’Ex-Yougoslavie ou encore de plusieurs pays de l’Est. Ce n’est un secret pour personne et l’affirmer n’est en aucune manière criminelle.

Les déclarations du jeune homme, dont vous avez sans doute depuis entendu parler, vont totalement dans ce sens, puisqu’il n’hésite pas à déclarer que son honneur a été bafoué par le Directeur de l’école et que dans son pays l’on accepte pas ce genre de choses …

Tout cela laisse rêveur et autant il faut être prudent dans nos déclarations, autant il faut être tolérant, veiller au respect des grands équilibres démocratiques, etc …, autant l’on ne peut pas non plus toujours rester sans réaction ni sans oser dire certaines choses.

Ce jeune homme et sa famille sont candidats à l’accès sur le territoire. Il ne faut pas renverser les rôles. C’est quant même eux qui doivent s’adapter à notre culture et non nous qui devons accepter l’importation dans notre pays d’une manière d’agir bien peu démocratique et que l’on peut même qualifier tout simplement, dans ce cas-ci, de criminelle.

Je vous prie de croire, cher Monsieur Haenecour, en ma sincère considération et en mon entier dévouement

Richard FOURNAUX

29 commentaires:

pyt a dit…

Franky, comme toi j'ai été choqué par les propos de Richard Fournaux. Il est complètement aberrant qu'un politicien issu d'un parti démocratique tienne sérieusement à développer une argumentation basée sur des stéréotypes servis à la grosse louche.

Je suis d'avis qu'en effet les candidats à l'asile en Belgique doivent s'intégrer dans notre société, et en partager les valeurs minimales. Cependant, il est complètement déplacé de sous entendre, comme le fait M. Fournaux, que ces valeurs seraient par définition diamétralement opposées à celles d'une "race" (c'est bien de ça dont il est question, implicitement) serbe. Pardon, d'une race est-européenne.

A mon sens, d'ailleurs, il n'y a pas lieu de distinguer selon que l'agresseur est demandeur d'asile, ou de telle origine, ou selon tout autre critère, pour tenter d'expliquer ce geste grave. Il y a des règles minimales d'organisation de la vie en société qui incombent à tous. Et il n'est nul besoin, pour rappeller cela, de stigmatiser tout qui a des origines vaguement est-européennes comme l'a fait M. Fournaux...

Cab a dit…

Ma réponse sur mon blog

Djiiiiiiiiiiiiiii a dit…

Cette problèmatique que tu présentes et à laquelle tu me fais réagir présente deux aspects qu'il convient de distinguer, à mon sens.

1°) Les médias et leurs manipulations :
Le fait que de tels agissements - faits divers à mon goût - soit pris en charge par les médias est hallucinant. En effet, les médias n'ont pas grand chose à se mettre sous la dent en ce moment. C'est alors que des faits divers figurent à la une. Pourtant, je pense savoir que de tels faits ne se produisent pas seulement une fois l'an. Comprenez moi bien : je ne sous-entends pas que cet acte soit banal, ou même qu'il ne mérite pas de considérations. Simplement, je pense qu'il y en a plusieurs autres faits qui méritent tout autant d'être traité et qu'ils ne le sont pourtant pas. Ce qui nous amène à un filtrage.

Ces derniers mois, ce filtrage semble fustiger l'extension européenne vers l'est. En effet, les derniers faits figurant à la une relatent les crimes commis par des "serbes, croates, polonais" et j'en passe...

A mon sens, le problème ici concerne tout autant les propos de M Fournaux que le "bricolage" des médias.

2°) La liberté d'expression :

Ah ! Elle est là ! Ca faisait longtemps qu'on en avait plus entendu parler... N'est-ce pas ? (C'est ironique)

Le problème démocratique en soi. Le nerf de la démocratie, et en meme temps, son point faible.
Je ne reviendrais pas sur ce que Pyt a dit car je rejoinds son avis ainsi que le tien Franky.

Par contre, je relève une phrase de Pyt qui est pertinente. Il a dit :
"A mon sens, d'ailleurs, il n'y a pas lieu de distinguer selon que l'agresseur est demandeur d'asile, ou de telle origine, ou selon tout autre critère, pour tenter d'expliquer ce geste grave".

Je suis entièrement d'accord avec ce fait. Si nous voulons en finir avec ce racisme et tout autre forme de xénophobie, c'est à nos politiques en premier lieu de ne pas rallier un fait, un acte, un crime - fut-ce t-il horrible et inacceptable dans notre société - à l'origine ethnique du commettant.

Comme je l'ai dit, d'autres faits similaires se produisent plus souvent qu'on ne le pense, ne sont pas traités par les médias et sont commis par des bons vieux belches tels que vous et moi.

Et là, comment explique-t-on le geste de l'individu ? Demandez à M. Fournaux ce qu'il aurait pu dire à ce sujet si l'acte avait été commis par un belge "pur souche" !

Marie Canseco a dit…

Je trouve réconfortant de constater qu'il y a en ce pays des gens de bon sens, qui réagissent à la bêtise de certains de nos élus.
J'ai également été choquée pas les propos de Mr Fournaux, qui se permet de qualifier la culture serbe de violante.
Ce raccourci est indigne de la part d'un homme qui a des responsabilités politiques comme les siennes. Face à un événement aussi dramatique, mais toutefois exceptionnel, les seul mots d'ordre sont: sang-froid, écoute et pédagogie. C'est l’exemple que nous ont montré les parents Joe Van Holsbeek et la direction du Sacré Cœur de Lindthout, qui ont réussi à canaliser (sans stigmatiser) les réactions de colère des jeunes et de la population, en les transformant en action citoyenne. Une belle leçon de démocratie dont Mr Fournaux aurait pu s’inspirer avant de se lancer dans des déclarations lamentables.

Bravo pour ce cite d’échange d’idées intéressant, qui je l’espère, nous donnera l’occasion de partager des réflexions critiques, mais riches et nuancées, ce qui devient de plus en plus rare dans l’espace public et les médias.

pixeline a dit…

Il est évident que Fourneaux n'a d'autre ambition que de rester le plus longtemps au pouvoir.

Il racole, comme d'habitude. Il est nul, mais on a les élus qu'on mérite.

fleur381 a dit…

Je réagis, un peu plus posée cette fois, à vos commentaires, et je suis heureuse de constater que des gens comme vous existent : des gens qui ne se laissent pas manipuler et embobiner par les médias.

Je suis d'origine serbe et je suis scandalisée par les propos tenus par Richard Fournaux. Mes parents sont arrivés en Belgique il y a maintenant plus de 30 ans et m'ont toujours inculqué des valeurs morales et sociales que je respecte à la lettre. Je ne suis ni une tueuse, ni une voleuse. Je suis révoltée d'entendre des personnes se permettre de placer tous les gens dans le même sale sac, selon qu'ils soient serbes ou autres. Sachez tout de même faire la différence, le jeune aggresseur est certes issu du Kosovo, mais il est d'origine albanaise, alors SVP ne mélangez pas tout sous prétexte que, "on l'a dit à la télé".

Je réagis aussi au message de marie canseco qui a donné l'exemple de l'affaire du jeune Joe : le dérapage a directement été commis, par les médias, qui ont catalogués les agresseurs....et ont à nouveau fait une bourde énorme.

Merci aux personnes, comme vous, qui condamnent de tels propos, surtout de la part d'une personne influente et écoutée comme le Bourgmestre.

Le frère de l'auteur a dit…

Cet été, j'ai passé 15 jours en Macédoine, avec un groupe de jeunes des Balkans, parmi lesquels, des Serbes, des Albanais et des Macédoniens. Il est évident que tous ces jeunes portaient les stigmates de la guerre... à travers une sensibilité toute particulière... bien souvent, ils faisaient justement preuve de beaucoup de maturité et de discernement... J'ai passé mes dernières heures à Skopje à parler avec l'un deux,(Bekim 18 ans, Albanais de Macédoine)... avec une lucidité étonnante, toute la nuit durant, il m'a expliqué l'importance de l'honneur et de la vengeance dans sa culture... comment le poid de la tradition pouvait parfois forcer certains à commettre des actes de violence qui nous semblent barbares. Lui-même, me disait-il, se sentirait bien emmerdé s'il héritait d'un affront à venger...
Bref, tout cela pour dire qu'anecdotiquement, il n'est pas inintéressant de savoir que des cultures proches des nôtres entretiennent encore les traditions déclamées dans les vers de Corneille...
Pour en revenir à ce simplot de Fourneaux, peut-être a-t-il voulut se faire passer pour un spécialiste des cultures de l'Est?? C'était raté puisqu'il parle de Serbe quand il s'agit visiblement d'Albanais...et de toute façon, qui peut vraiment savoir d'où vient le jeune homme, qui motivé par le statut de réfugié pourrait se présenter de telle ou telle appartenance... Mais là n'est pas la question. Ce gros malin du MR n'a tout simplement pas à évoquer des arguments culturels et les lier à une communauté immigrée, quand bien même il s'approcherait d'une réalité... En tant que politicien et personnage médiatisé, il doit filtrer ses déclarations pourqu'elles ne deviennent pas nuisibles à l'integrité morale ou physique de quiconque.
Donc Richard, quand tu dis que tu es de ceux qui en ont marre du politiquement correct, tu fais l'aveu de ton peu de considération pour le respect des personnes et
je considère que tu deviens dangereux.

Cab a dit…

premier commentaire que j'approuve à 100% :)

Franky ki a dit…

Cab, je ne vois pas en quoi tu es d'accord à 100% avec mon frère.
D'après moi, si tu es toujours en phase avec les déclarations sur ton blog, tu ne peux être d'accord avec une bonne partie de son propos.
Certes commme toi, mon frère pense que les propos de Fournaux sont dans le fond "corrects" dans le sens où ce serait les stigmates de la guerre qui devraient être considérés comme la tradition culturelle de ces communautés dont parle Fournaux.
A mon sens, même si cela est juste, les stigmates de la guerre (...) doivent plûtot être à considérer au regard du vécu personnelle de ces individus ayant connus la guerre.
Donc, à mon sens, "tradition culturelle" était une expression" inappopriée pour désigner ce fait.

Sinon, là où je ne vois pas en quoi tu es d'accord avec mon frère, c'est là où mon frère indique clairement qu'il considère que Fournaux n'avait pas à dire celà. Il réprime, comme moi, a priori (avant qu'ils ne soient prononcés) ce genre de propos.
Alors que tu indiques dans ton blog que tu es un absolutiste de la liberté d'expression.
L'opinion de mon frère (et de la quasi totalité des intervenants dans cette affaire) est justement attentatoire à cette liberté d'expression. alors quid?

Franky ki a dit…

puisque celui-ci a bien élargi le débat et que je lui ai répondu là-bas, nous pouvons peut être continuer à discuter sur le blog de Cab.
http://membres.lycos.fr/cablog/modules.php?name=News&file=article&sid=64

copier-coller le lien dans votre navigateur, merci

Cab a dit…

Puisque tu proposes si gentillement de renvoyer le débat à mon site, je me suis permis pour rendre les choses plus simples, d'ouvrir un topic sur mon forum à ce sujet... Cela sera plus simple pour échanger des idées...
C'est par ici

Pierre a dit…

Mon nom est Spitaels. Un de mes homonymes, homme politique lui aussi, a été condamné il y a quelques années pour diverses affaires.
Quelques années plus tard, je suis présenté à Mr Fournaux dans le cadre du vernissage d'une exposition à la maison communale de Dinant.
A l'écoute de mon nom, le bon bourgmestre de cette bonne cité mosane me rétorque: "Spitaels, c'est vraiment votre nom ? Ca ne vous dérange pas ?" Je lui ai répondu que ça dépendait mais que ce jour là, au vu du commentaire, j'en étais presque fier.
Je vous raconte cette anecdote car je suis outré de l'attitude de Fournaux.
Ce triste sire est l'exemple même du démagogue et du poujadiste qui surfe sur les émotions afin de conforter son strapontin maïoral.
Mais nous avons les hommes et femmes politiques que nous méritons n'est-ce pas.
Il se trouve quand même une majorité dinantaise pour le reconduire à chaque scrutin.
Ca s'appelle la démocratie qui jusqu'à preuve du contarire est la moins mauvaise des solutions de gouvernance.

Franky ki a dit…

pour ce qui est des suites de cette affaire:

* Très vite, le Centre pour l'égalité des chances et lutte contre le racisme avait adressé un courrier à Richard Fournaux pour qu'il s'explique et présente ses excuses. Il m'a été confirmé par un responsable du Centre qu'ils n'ont encore reçu aucune réponse de la part du député-bourgmestre.

* Le Mrax avait soi-disant adressé un courrier à Didier Reynders (président du MR) pour que celui-ci se prononce sur les propos tenus par Fournaux. Suite à une erreur, la lettre n'a été envoyée que bien après l'annonce de cet envoi dans la presse.

* Malgré ce contre-temps, Reynders a signifié qu'"on ne pouvait sigmatiser une communauté".

* Fournaux ne voit toujours pas ce qu'on lui reproche et s'étonne qu'on dit de lui qu'il aurait stigmatiser une communauté (!)

* Puisqu'il semble trop difficile d'apporter la preuve de l'intention raciste de Richard Fournaux, le Mrax a reconnu abandonnner l'idée d'éventuelles poursuites judiciaires à l'égard du député bourgmestre dinantais.

Gilles Vieille Vanne et Enzo Scifo a dit…

Etant policier fédéral , je ne cautionne pas ce genre de propos outrageux qui stigmatise une population meurtrie par des années de guerres... Je souligne ce manque de lucidité propre à ce célèbre troublion de la scène politique wallonne et comme je dirai avec mon sens de l'humour bien particulier => Richard , remets toi à tes fourneaux , il y a bien d'autre chats à fouetter dans ta cité mosane (exemple , le vieux et vilain rocher qui pourrait tomber sur la ville, l'emploi et j'en passe et des meilleurs)

Gilles Vieille Vanne , inspecteur fédéral et à l'occassion Jamalgamer)

Texte soumis à Enzo Scifo , grande gloire du football belge qui revendique quelque articles dédiés à ce sport populaire dans vos colonnes "blogodiales"

Anonyme a dit…

et nous les Belges, on est peut être pas stigmatisés lorsqu'on se fait agrésser dans la rue????Là le Mrax ou le centre -bazar-bidule n'est pas là pour nous aider....
Il y a des "centres" pour tous maintenant, sauf pr ceux qui bossent 8h/jour, celui qui a un bébé et qui travaille tous les jours doit faire le parcours du combattant pour trouver une crêche mais la personne étrangère victime soi-disant de discrimination aura kyrielle d'associations pour poter l'affaire sur la place publique voire en justice.

faut pas aller trop loin, ok, il a sans doute exagéré dans son expression, mais arrêter d'être hypocrite et de protéger d'office la personne étrangère

C'est à eux à s'intégrer dans notre société et non l'inverse:
si plus tard, j'engage du personnel mais je refuse de prendre qqun qui porte le voile malgré ses compétences intellectuelles,
allez-vous tous m'attaquer en justice?

L'excellent....

Anonyme a dit…

encore bien des idées de gauchistes...

L'excellent...

Xime a dit…

Bien... y a du boulot là.

[citation :
et nous les Belges, on est peut être pas stigmatisés lorsqu'on se fait agresser dans la rue????]

Vous considérez donc que les auteurs d'agression sont toujours des étrangers et les victimes toujours belges ? Même quelqu'un de très borné aurait du mal à nier qu'il s'agit là d'une généralisation abusive.

[citation :
Il y a des "centres" pour tous maintenant, sauf pr ceux qui bossent 8h/jour, celui qui a un bébé et qui travaille tous les jours doit faire le parcours du combattant pour trouver une crêche]
Vous oubliez de critiquer les association de défense des handicapés, les collectifs contre les violences conjugales, le centre de prévention du suicide. En effet, cette kyrielle d'association n'aident pas non plus ceux qui travaillent 8h par jour à trouver une crèche pour leur bébé...

Vous me laissez perplexe quand vous comparez des situations complètement différentes dans le but de démontrer que les injustices dont souffrent les étrangers seraient inconsidérément surévaluées au détriment de celles dont souffrent les Belges. Sur quoi vous basez-vous pour dire cela ?
On dirait bien une façon détournée de rejeter la cause de tous nos malheurs sur les étrangers, injustement choyés...

Pour revenir au sujet du post, oui les propos de M. Fournaux sont stigmatisants et déplacés, ils incitent à la haine raciale et vous venez précisément d'en faire la démonstration.

Anonyme a dit…

"Vous me laissez perplexe quand vous comparez des situations complètement différentes dans le but de démontrer que les injustices dont souffrent les étrangers seraient inconsidérément surévaluées au détriment de celles dont souffrent les Belges. Sur quoi vous basez-vous pour dire cela ?"

Je me base sur l'expérience, fils, sors un peu de chez toi...

La Belgique (avec son sytème social) est trop laxiste, on accueille tout le monde trop facilement, je ne suis pas un anti-étranger. J'ai déjà travaillé avec des personnes étrangères et tout s'est tjrs bien passé, mais qud je vois certaines solutions, avouons qu'il y a bien svt "inégalité".

La cigale et la fourmi (Jean de la Fontaine).
Version classique
La fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule; elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l'hiver.
La cigale pense que la fourmi est stupide; elle rit, danse et joue tout l'été.
Une fois l'hiver arrivé, la fourmi est au chaud et bien nourrie.
La cigale, grelottante, n'a ni nourriture ni abri; elle meurt de froid.
Fin

Version BELGE
La fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule; elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l'hiver.
La cigale pense que la fourmi est stupide; elle rit, danse et joue tout l'été.
Une fois l'hiver arrivé, la fourmi estau chaud et bien nourrie.
La cigale grelottante de froid organise une conférence de presse et demande pourquoi la fourmi a le droit d'être au chaud et bien nourrie tandis que le autres, moins chanceux, comme elle, ont froid et faim.
La télévision organise des émissions en direct qui montrent la cigale grelottante de froid et passent des etraits vidéo de la fourmi, bien au chaud dans sa maison confortable avec une table pleine de provisions.
Les Belges sont frappés que, dans un pays si riche, on laisse souffrir cette pauvre cigale tandis que d'autres vivent dans l'abondance. Les associations de lutte contre la pauvreté manifestent devant la maison de la fourmi.
Les journalistes organisent des interviews demandant pourquoi la fourmi est devenue riche sur le dos de la cigale et interpellent le gouvernement pour augmenter les impôts de la fourmi afin qu'elle paie "sa juste part".
En réponse aux sondages, le gouvernement rédige une loi sur l'égalité économique et une loi (rétroactive à l'été) d'anti-discrimination. Les impôts de la fourmi sont augmentés et la fourmi reçoit aussi une amende pour ne pas avoir embauché la cigale comme aide ou assistante.
La maison de la fourmi est préemptée par les autorités car la fourmi n'a pas assez d'argent pour payer ses impôts et son amende.
La fourmi quitte la Belgique pour s'installer au Luxembourg.
La télévision fait un reportage sur la cigale maintenant engraissée. Elle est en train de finir les dernières provisions de la fourmi bien que le printemps soit encore loin.
L'ancienne maison de la fourmi devenue logement social pour la cigale, se détériore car cette dernière n'a rien fait pour l'entretenir.
Des reproches sont faits au gouvernement pour le manque de moyens.
Une Commission sénatoriale enquête est mise en place, ce qui coûtera 10 millions d'euros.
La cigale meurt d'une overdose; les médias commentent l'échec du gouvernement à redresser sérieusement le problème des inégalités sociales.
La maison est squattée par un gang d'araignées immigrées, le gouvernement se félicite de la diversité multiculturelle de la Belgique.
Les araignées organisent un trafic de marijuana et terrorisent la communauté.
Fin

Je ne suis pas un rasciste, je suis juste un peu dur et exigeant et c'est vrai je suis un bon LIBERAL et j'ai déjà été candidat. Mais, il est vrai, que j'oublie un peu trop vite que le libéral, est vite accusé "d'anti-diversité culturelle" dès qu'il exige le respect de valeurs.


L'excellent

Thieu a dit…

"je suis un bon LIBERAL"
Je ne vois rien dans votre post qui exprime une idée se rattachant au libéralisme. Vous êtes un méritocrate sans jugement, tout au plus. Un anonyme qui signe "l'excellent". Vive les contradictions.

"le libéral, est vite accusé "d'anti-diversité culturelle" dès qu'il exige le respect de valeurs."
C'est faux. Par contre, c'est à la mode aujourd'hui chez certains, se réclamant "libéraux", de cibler certaines communautés qui auraient, selon eux, un défaut intrinsèque nuisant aux libertés fondamentales. C'EST du rascisme, pas une "levée des tabous". Vous pouvez vous auto-victimiser tant que vous voulez...

"La Belgique (avec son sytème social) est trop laxiste, on accueille tout le monde trop facilement, je ne suis pas un anti-étranger."

C'est quand même étonnant, cher Papa, pour un "libéral" de s'exprimer de cette manière...

Ce que vous feriez mieux de montrer, Papa, avec votre fable, c'est que le système belge ne CHERCHE pas à engrosser les pauvres ni les faire vivre, non, il cherche -ou plûtot devrait chercher- à aider à SURvivre. Reconnaissez-vous le droit à survivre, chère cigale?

Anonyme a dit…

Je vois pas en quoi l'Excellent "cible certaines communauté"... C'est un ras le bol général d'une personne qui a surement connu des ennuis similaires , alors essaier de le comprendre sans lui jetter la pierre mais en l'écoutant car chez les gauchistes , tout n'est pas beau non plus , disparition des fonds publics , et j'en passe et des meilleures

Xime a dit…

Dédoublement de personnalité, mégalomanie ? Notre excellent anonyme semble parler de lui-même à la troisième personne...

Anonyme a dit…

alors pas du tout, mais je remercie tout de même ce second anonyme.

Si c'est signé "l'excellent" c'est pr que Franky me reconnaîsse...

thieu a dit…

Un anonyme qui défend un anonyme qui signe l’excellent mais ce n’est en réalité qu’un subterfuge pour faire une allusion afin de se faire reconnaître à une personne uniquement. Tcheu, les répliques à cet article sur Fournaux vont bientôt rivaliser avec les faux-listings franco-taïwano-luxembourgeois!


Bon, j’en rajoute une couche alors : puisque je suis contre le fait de cibler un groupe de personnes, je préfère cibler des idées et les critiquer. Donc je ne vise pas l’Excellent dans mon post ; et le « vous » dans « Vous pouvez vous auto-victimiser tant que vous voulez... » est adressé à ces nombreux anonymes qui disent sans arrêt « je ne suis pas rasciste » alors qu’ils se sentent attaqués par des araignées qui ne respectent pas les libertés et que d'autres parlent d'une toile d'araignée balkanique, blah, blah...
Bon, j’arrête là parce que je ne comprends plus ce que j’écris…

Mais je ne peux pas m’empêcher de dire bêtement :
Quand il y a agression physique ; on condamne l’agression.
Quand il y a agression raciste ; on condamne l’agression.
Quand une personne dit que la violence a un rapport avec la nationalité ; on condamne le propos raciste.
Si les trois s’entrechoquent, ce n’est pas une raison pour oublier l’un ou l’autre.

(soit dit en passant, je ne vois pas ce que les « gauchiste » et leurs disparitions de fonds publics viennent faire là-dedans).

Vive moi ! (d’avoir répondu à l’Excellent ☺)

Signé: The Man who wasn’t there… ☺

Xime a dit…

Avec tout ça j'oubliais de féliciter Thieu pour son message qui pourrait sans conteste, lui, prétendre à l'excellence ;)

tchieu a dit…

ben merci! Ceci dit, je reverrai mon cours d'orthographe pour la prochaine fois... (racisme avec "c", etc.)

Anonyme a dit…

ups sorry delete plz [url=http://duhum.com].[/url]

Anonyme a dit…

ups sorry delete plz [url=http://duhum.com].[/url]

Anonyme a dit…

ups sorry delete plz [url=http://duhum.com].[/url]

Anonyme a dit…

I am glad you said that!!!

Abonnez-vous à notre flux RSS.