Le plus grand évènement *sportif* de Louvain-la-Neuve ! - EBE (ancienne adresse)
EBE (ancienne adresse): Le plus grand évènement *sportif* de Louvain-la-Neuve !

jeudi 25 octobre 2007

Le plus grand évènement *sportif* de Louvain-la-Neuve !

Ce matin, et comme n'importe quel lendemain de 24 heures, Louvain-la-Neuve avait l'aspect d'un gigantesque cloaque urbain, l'odeur des produits désinfectants venant s'ajouter à d'autres odeurs aussi peu affriolantes pour former un cocktail assez détonnant. Seul point positif : les autocollants belgicains qui avaient fleuri ces dernières semaines ont perdu leurs couleurs pimpantes, leur donnant ainsi un petit aspect désuet qui leur convient très bien !

Ce qui est un peu plus inhabituel et qui justifie donc ce petit billet au doux parfum de provoc' gratuite, c'est la liste des sponsors de l'édition 2007-2008. Je ne résiste pas au plaisir d'en épingler deux :


1) Chaudfontaine*. Pour un évènement qui constitue le deuxième plus gros débit de bière d'Europe derrière l'Oktoberfest de Munich, avouez que c'est assez ironique non ?
Bien sûr, des mini-bouteilles d'eau d'environ 15 cl étaient distribuées gratuitement pour se rincer le foie entre deux chopes. Passerais-je pour une mauvaise langue si je glisse que bien sûr, avec les dizaines de milliers de gobelets en plastique (tout ce qu'il y a de moins biodégradable) consommés durant la nuit, on en est plus à ça près ?

Par contre, et plus sérieusement pour une fois, je suis assez partagé quant à l'initiative prise cette année de réserver la place Rabelais à une fête alternative où n'était servies que des boissons non alcoolisées. D'un côté, on peut saluer la volonté de proposer un alternative à la beuverie généralisée du reste de la ville, avec éventuellement pour objectif lointain de réduire la part de l'alcool dans cette fête étudiante. De l'autre, outre son impact évidemment mineur sur le taux d'alcoolémie général, je me demande si cette initiative ne permet pas surtout de légitimer l'évènement, en mettant en exergue ses aspects sympathiques mais néanmoins marginaux. Un peu comme le Village des enfants, organisé l'après-midi du 24, qui en soit est une très chouette chose pour les enfants de la région, mais qui ne s'inscrit pas moins dans un évènement qui reste principalement tourné vers la boisson. Je doute que l'évènement connaisse une telle mobilisation/popularité sans la bière... celle qu'on vent, pour les organisateurs (cercles, kots-à-projets, ...), et celle qu'on boit, pour les participants.


2) La Défense. Partenaire de choix, apparemment, au vu des affiches qui tapissaient la ville. Chaudfontaine, à la rigueur c'est saugrenu mais pas complètement hors sujet. Mais pourquoi la Défense ?

Oh, j'ai bien une idée évidemment... Il se pourrait bien que l'armée belge se soit rangé derrière l'avis de Pierre Desproges, selon lequel "Il ne faut pas désespérer des imbéciles. Avec un peu d'entraînement on pourra toujours en faire des militaires"...


Voilà voilà... Je viens de me faire plein d'amis là :)


* : (Merci à 'thias de m'avoir fait remarquer ce premier paradoxe !)

29 commentaires:

pyt a dit…

Merci pour ta provoc' gratuite, comme tu dis. Teintée d'un peu de mauvaise foi aussi sans doute quand je t'entends décrier la distribution d'eau par les stadiers...

Concernant la défense, il y a une explication assez simple: ils fournissent pas mal de matériel pour les 24h, du style groupes électrogènes et tentes...

Et ça m'étonne que tu n'aies pas trouvé de pique à lancer à la présence d'Eckelmans parmi les sponsors.

zimon a dit…

Je crois que tu minimises fortement ce qui fait des 24h de louvain-La-Neuve autre chose qu'une grande beuverie. Citons : Le village des enfants, Le village des ados, le challenge, les vélos de courses et vélos folklos, les concerts du soir et du matin( avec son pti déj oxfam), ...

La fête alternative sans alcool Place Rabelais est un nouvel évenement qui vient s'inscrire à côté de tous ces autres.
Tous ces évenements ont été créé ou bien remis en avant récemment. Ils démontrent que les organisateurs veulent faire plus que du simple marketing. Ils veulent au contraire modifier profondément cet évenement et en faire un fête pour tous ( et non pas seulement pour ceux qui adorent terminer leur soirée en déchêts).
Evidemment, le chemin est encore long avant d'arriver à cette fête pour tous. Avant de faire de la place rabelais autre chose qu'un repaire à bobos. Mais je crois qu'au lieu de critiquer, il faut soutenir ceux qui ont le mérite de proposer autre chose que la fête alcoolisée. Sauf évidemment si tu n'aimes pas la fête ...

Xime a dit…

à Pyt :
-Ah mais j'assume assez ouvertement ma mauvaise foi :)
Cela dit je ne décrie pas tant la distribution d'eau que le gigantesque gaspillage de gobelets en plastiques...

- Ouip, je suis bien placé pour le savoir vu que j'ai été réquisitionné l'année passée pour décharger tout un camion de l'armée avec des bâches et des barres de métal ^^
Mais je remarque que la défense a demandé une plus grande visibilité que l'année dernière (cf. les affiches avec le militaire à vélo, dont j'aimerais bien trouver une photo pour illustrer mon billet), d'où mon hypothèse :p

- Eh bien après les avoir côtoyé pas mal dans le cadre du Syello, je trouve qu'Eckelmans c'est pas la pire agence de Louvain-la-Neuve... Juste la plus grosse (donc la plus décriée), mais j'ai trouvé qu'ils faisaient pas mal d'efforts pour leurs locataires.


à Zimon :
- Je reconnais tout à fait qu'il y a de bonnes initiatives à côté de la beuverie, mais je maintiens ma question : est-ce qu'une telle mobilisation/participation serait possible sans la bière ?

- Comme je le disais, je suis partagé sur la question de savoir s'il y a autre chose que du marketing derrière certaines de ces initiatives. Car dans le même temps, on ne touche pas à l'aspect bibitif des 24h, on ne fait qu'ajouter, à côté (et principalement en journée), des activités qui donnent une image bon-enfant...
Mais *peut-être* qu'un jour on parviendra à diminuer l'importance de la beuverie (et le nombre de comas éthyliques). C'est pas gagné encore.

- Ta petite pique de fin est un peu démago :p
Si la fête doit forcément s'inscrire dans une gigantesque beuverie, alors non je n'aime pas la fête...

Mathias a dit…

Comme le disait un cokoteur à moi : les 24h, c'est 16 cyclistes pour 45000 bourrés !

Difficile de ne pas tomber dans la provoc' gratuite ou dans la caricature lorsqu'on parle d'un tel évènement qui est lui-même une caricature.

Je suis assez d'accord avec toi sur l'idée du bar sans alcool même si je serai moins modéré que toi : avec la manière dont on a parlé de ça (proportionnellement au nombre de clients), c'est clairement une opération marketing pour dire que les 24h ce n'est pas qu'une grande beuverie. On peut toujours dire que c'est pas qu'une grande beuverie parce que y a un village des enfants, des ados, des edH ou des morts mais l'évènement est quand même centré sur l'alcool et on ne fait pas grand chose pour promouvoir réellement des alternatives.

Sinon le mot humanibière me choque, c'est normal ?

pyt a dit…

Les 24h vélo sont une fête et s'affichent en tant que telle.

Cette fête, ce sont les animations de l'après-midi pour les plus jeunes, les vélos folkloriques, le challenge 24h, les soirées et les nombreux concerts qui permettent de découvrir de bons groupes.

C'est également un grand rassemblement étudiant propice à retrouver quelques connaissances.

Or quand on fait la fête, il me semble légitime de pouvoir l'arroser quelque peu. C'est une fête, pas un colloque sur les vertus du cyclisme ou le championnat de Belgique de VTT.

Il y a beaucoup de participants, donc beaucoup de bière. Et au final, il appartient à chacun de ces participants de gérer sa consommation. Les stadiers ou les opérations style "top gars" sont là pour conscientiser les participants, on ne peut pas nier leur effort.

Je trouve dommage de se braquer sur une vision des 24h comme une gigantesque beuverie, sans aucune considération pour les autres aspects de l'événement. C'est de la mauvaise foi.

PS à xime: ça sent le désinfectant au lendemain des 24h?!? Je ne savais pas qu'on poussait le souci de nettoyage jusque là!

Xime a dit…

à Pyt :
Sisi, je suis formel, c'était peut-être un commerçant qui avait aspergé son trotoir d'eau de javel mais à la sortie de la gare ça puait bien.

Faut-il vraiment "se braquer" pour voir l'aspect bibitif de l'évènement ? Il suffit de faire 3 pas dehors pour patauger dans une mare de bière/pisse (non ce n'était pas de l'eau, il n'a pas plu mercredi soir ^^), ou pour voir quelqu'un vomir derrière un buisson (avec un peu de chance :p)... Il me semble que "quelque peu arrosé" est un doux euphémisme !

Je serais curieux de voir les chiffres des comas éthyliques et autres incidents d'ailleurs.

Et puis, j'insiste : ces "autres aspects" des 24 heures tiendraient-ils une seule seconde si la fête était sans alcool ?
Le doute m'habite.


à 'thias :

"On peut toujours dire que c'est pas qu'une grande beuverie parce que y a un village des enfants, des ados, des edH ou des morts (...)"

:D

Franky ki a dit…

sans grande surprise, je dois dire que je me range du côté de Xime et Mathias :
Tous les autres aspects des 24 heures (village des enfants, des ados, challenge du CSE Tournoi, ...) sont là pour légitimer la beuverie du soir. Auprès du grand public (habitants, étudiants moins guaindailleurs) mais aussi et surtout auprès des sponsors et de la Commmune qui voit ses ruelles complétement ravagées par les dizaines de milliers de guaindailleurs-crasseux qui ont pratiqué la Ville au soir des 24heures.
Tout cela est là pour dire : les 24 heures font participer toute la ville, elles ont un rôle éducatif là dedans.
Quant à la Place Pour une autre soif (le doux nom de la Place Rabelais pendant les 24h), c'est la même chose en exposant 4.
Il s'agissait de montrer que des initiatives -certes louables, dans le fond- sont prises pour "proposer une animation" (un terme typiquement neo-louvaniste) alternative, sans bières.

J'étais sur place pendant la soirée, et je vous assure que je n'ai pas nécessairement senti que l'ambiance y était différente qu'ailleurs. Certes, les excellents membres du kot oxfam proposaient du thé à la place des traditionnelles chopes, mais j'ai pu pu voir une bonne partie du public qui assistait au concert prévu sur cette place une bière à la main...
L'expression "coup marketing" me semble donc globalement appropriée, on pourra même parler d'attrape-media; tellement il était trop évident que ces journalistes dépechés sur place allait s'intéresser à ce nouveau concept des 24 h.

Franky ki a dit…

...et nous faire croire que les 24 heures ont (un peu) changé; ce qui est bien sûr faux, n'en déplaise aux détracteurs et aux septiques; et pour le plus grand bonheur des nombreux fans de cette manifestation.

Y avait juste moins de monde que d'habitude visiblement, ce qui n'était pas pour me déplaire d'ailleurs.

pyt a dit…

A vous lire, ces 24 heures sont un complot des vilains et méchants cercles étudiants qui n'ont d'autre but que de faire des comas et des morts.

Et je suppose que puisque les démagogiques animations proposées sont là en quantité négligeable, il serait bon de rebaptiser les 24h en Saint-V version folklore louvaniste...

Je propose que l'année prochaine vous installiez des barrages filtrants sur la place Rabelais afin de refouler les amateurs de bière qui auraient l'audace de vouloir assister aux concerts qui y seront proposés...

Sauce Happart a dit…

Grande enquête Boudin-compote-purée sur http://blogonoclaste.blogspot.com/2007/10/boudin-compote-pure.html

Franky ki a dit…

@ pyt : ne nous emballons pas. Pour résumer notre pensée quasi commune :
Les 24 heures se sont diversifiées ces dernières années, c'est vrai, mais au fond cette fête reste celle de la guindaille (-crasse). Il suffit de voir l'état lamentable des rues de LLN le lendemain pour en convenir.

Les autres aspects de la manifestation -souvent salutaires en soi- existent avant tout pour donner une crédibilité à la chose.

Cela dit, ce n'est pas pour autant que je m'y amuse pas. Et que nous -moi, xime, mathias- n'y participont pas activement, pas l'entremise des kap's.

C'est surtout le fait de me lever à 6 h du matin pour monter des infrastructures pour des vieux bourrés qui me fait chier. Mais on a pas le choix si on décide de faire un velo folklo ou de tenir un bar pour faire entrer des fonds pour le projet...Heureusement, cette année, on a du monter le village des enfants, ce qui est déjà beaucoup plus motivant pour se lever au grand matin.

Plus généralement, je plaide pour un recentrage des 24 h autour de la compétition sportive et folklorique, avec des écrans géants et des commentateurs pour suivre la course.
Pas de suppression des bars et autres dancings mais recentrer l'événement sur la course.
çà passe notamment par un plus grand appel à la participation.

Il est quand même anormal que des gens viennent ce soir-là dans cette ville sans même savoir qu'à la base il s'agit d'une compétition sportive...

Cab a dit…

Je n'y ai jamais été précisément parce que c'est connu comme étant LA beuverie de l'année... Faut arrêter de faire l'hypocrite en disant "mais non, c'est qu'une fête".

Je sais bien que dès qu'on parle folklore ou fête populaire, ça suppose un torrent d'alcool (suffit de voir ce que sont les "fêtes" de Wallonnie), mais il est évident que lorsqu'il s'agit d'étudiant, qui plus est louvanistes, c'est fatalement encore plus bibitif.
Il n'y a aucun complot là-dedans : c'est un fait. L'étudiant moyen se bourre beaucoup la gueule et il se la bourre 4x plus aux 24h de LLN, le tout avec cette ambiance détestable de cercle...
Dire le contraire est ridicule, au moins autant que de s'offusquer contre le fait qu'il y ait autant d'abus. C'est précisément pour ça que les gens y vont...

En observant votre débat, qu'est-ce que je vois ?
- Xime, Franki et Mathias veulent des 24h de louvain qui ne soient plus qu'un rassemblement de bobos coincés sirotant un petit verre de vin devant trois vélos en parlant développement durable.
- Pyt, Zimon etc font croire que les 24h de LLN, c'est quelque chose de respectable en soi parce que c'est une fête-populaire-folklore-tout-ça et que ça n'a rien à voir avec la biere...

Désolé mais, vu de loin, votre débat paraît franchement hypocrite... :)

Uttam a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Uttam a dit…

Oh oui! Organisons les prochaines 24h puzzle un jour de pluie!

uttam (ex Thieu)

pyt a dit…

@ Cab: Je serai le dernier à dire que les 24h n'ont rien à voir avec la bière. J'ai fait une permanence bar et j'ai eu ma dose de bière, rassure-toi.

A mon sens, la position hypocrite, c'est celle qui consiste à crier au scandale lorsque l'on associe fête et alcool. Je suis sûr que chacun des intervenants ici présents s'est déjà pris une bonne cuite.

Et bien évidemment il serait également hypocrite nier les abus de certains participants. J'en suis tout à fait conscient. Mais faut-il sacrifier la fête et le plaisir de l'immense majorité à l'irresponsabilité d'une minorité? On essaie d'inverser la tendance (stadiers, pas de débits d'alcools forts, ...) mais on ne peut pas forcer les gens.

Et je maintiens que les activités non strictement bibitives sont davantage qu'une façade politiquement correcte, c'est un peu fort de réduire à néant le boulot réalisé sur ce plan-là.

zimon a dit…

Je crois qu'on arrivera pas à être d'accord. Simplement une petite curiosité.

à Franky : Pourquoi toi en tant que président de la coquille (= kot à projet) a tu accepté de tenir un bar ? N'aurait-il pas été plus cohérent de refuser de collaborer à la beuverie tant que les 24h ne se soient pas recentrés sur la compétition sportive et culturelle ?
N'y avait-il pas un autre moyen de faire rentrer des fonds qui soient plus cohérent ?

Xime a dit…

à Cab : On dirait que tu te sens obligé de critiquer tout le monde pour soigner ton rôle de cynique :p

Perso je ne plaide pas forcément pour d'autres "24h vélos", vu que je ne suis pas persuadé qu'il soit possible de réformer un évènement qui tourne à ce point autour de la boisson. Mais si évolution il y a, si les étudiants se rendent compte qu'il y a moyen de faire la fête sans terminer comme un déchet de cercle à vomir dans le caniveau, alors j'applaudirai des deux mains.

Cela dit, j'ai entendu dire que la "guindaille" telle qu'on la connaît aujourd'hui est un phénomène relativement récent, dont la résurgence daterait grosso modo d'il y a 20-30 ans, alors qu'auparavant cette tendance était assez moribonde... Donc il ne serait pas complètement absurde d'imaginer une mouvement inverse, à long terme.

Cab a dit…

à Cab : On dirait que tu te sens obligé de critiquer tout le monde pour soigner ton rôle de cynique :p

Non non, ca m'est venu tout seul :D
Je trouvais juste le débat un peu sans objet...
Mais je ne cherchais pas à troller... (enfin pas volontairement du moins)

Franky ki a dit…

@ Zimon : Bien que je sois président ou plutot responsable dudit kot-à-projet, je n'en suis pas le dictateur.
Donc, je ne vais pas commencer à imposer mes dictats à mes cokoteurs et cokoteuses, qui en ont à mon avis bien assez avec mes envolées récurantes contre beaucoup de choses.

Si çà ne tenait qu'à moi, on ne ferait pas de velo aux 24h (çà me fait chier de le construire), on ne tiendrais pas de bar (l'aspect bibitif des 24h me dérangeant assez bien) et on participerais à la compétition sous la forme d'un vélo compet' ou "humanitaire".

Et puis d'un autre côté, pour budgétiser les projets de notre projet social pour la présente année académique, il est important de faire rentrer de l'argent...je te l'accorde. Mais ce n'est pas la première motivation à notre participation active aux 24 heures. C'est d'abord pour l'intérêt de quasiment tout les membres du kot.

Franky ki a dit…

...et puis je n'ai rien nécessairement contre le fait de tenir un bar. Comme les gens qui me cotoient le savent, j'apprécie fortement la bière. C'est juste que je ne comprends pas où est l'intérêt d'en boire jusqu'à entrer dans un état pitoyable et crasseux.

çà n'a pas grand chose à voir avec le concept de fête selon moi...

himself a dit…

Comme dans toutes les bonnes équipes de baroudeurs, il y a le gentil un peu potache et le méchant :

« je n'en suis pas le dictateur. Donc, je ne vais pas commencer à imposer mes dictats à mes cokoteurs et cokoteuses »

Comme rien n’interdit d’être péremptoire, j'ai entendu dire que c’était un phénomène relativement récent.

« j'ai entendu dire (certainement par un pilier de comptoir complètement mort de la biture qui tue) que la "guindaille" telle qu'on la connaît aujourd'hui est un phénomène relativement récent, dont la résurgence daterait grosso modo d'il y a 20-30 ans, alors qu'auparavant cette tendance était assez moribonde... »

Si mes comptes sont relativement corrects, nous en sommes à la 31ème édition des 24H ; la précédente tendance à défaut d’être moribonde était tout simplement inexistante, car la ville elle-même n’a commencé à vivre qu’en 72… (1972)

Mais on dit qu’autrefois –peut-être- dans les campagnes ottintoises, par des nuits de givre, des lutins sur leur petit tricycle, accouplaient consommation de bières et chants paillards, avant de s’unir aux lutinoises…

Nico a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Xime a dit…

Bon, Himself, merci d'aller troller ailleurs, parce que tes interventions aigries ne font pas énormément avancer la discussion, il me semble.

A propos de la guindaille, savais-tu que ce phénomène existe aussi ailleurs qu'à Louvain-la-Neuve ? Etonnant non ?
Et donc le fait que Louvain-la-Neuve n'existe que depuis le début des années 70 (merci de me l'apprendre...) ne change rien à ce que je disais.

himself a dit…

Ce blog semble donc réservé à deux tenanciers qui éprouvent des difficultés à (se) parler au quotidien, c’est la raison pour laquelle ils s’écriraient des affirmations péremptoires un peu gratuites à vocation humoristique sur un espace publique et néanmoins réservé.

On deviendrait illico troll, critique soigneur de rôle canin, interventionniste aigri, … dès le moment où on s’écarterait de la haute ligne humoristique de ce blog.

Je conseille quelques tours de vélo de la ville qui élimineraient quelques surplus d’agressivité.

Uttam a dit…

"Si mes comptes sont relativement corrects, nous en sommes à la 31ème édition des 24H ; la précédente tendance à défaut d’être moribonde était tout simplement inexistante, car la ville elle-même n’a commencé à vivre qu’en 72… (1972)"

Je ne vois pas le rapport avec ce qui est écrit plus haut : " "guindaille" telle qu'on la connaît aujourd'hui est un phénomène relativement récent, dont la résurgence daterait grosso modo d'il y a 20-30 ans"

Effectivement, la guidaille n'a pas été inventée avec louvain-la-neuve et les 24h vélos.
Argument préremptoire? C'est toi qui le dis. Humour? Difficulté de communication? Je ne vois pas le rapport...

Le so-called "Himself" est-il un peu narcissique, ne lisant et relisant que ses propres proses?

Ceci dit, moi j'aime bien les 24h vélos: j'aimerais que l'aspect écologique soit pris en compte et qu'il soit possible d'éviter (à titre individuel) les débordements. Je ne pense pas que la place Rabelais était un coup de marketing pour vendre un beuverie au aux "âmes sensibles". Peut-être que ça l'a été involontairement.

...et sinon le mot "humanibière" me choque aussi.

Xime a dit…

à Himself : Que toi tu me prêtes un surplus d'aggressivité, c'est l'hopital qui se fout de la charité.

Ici, on a pas à se tenir à la ligne des auteurs du blog (ce serait bien triste si les commentaires n'étaient pas un lieu de débat), mais on doit, autant que possible, débattre de manière constructive, en restant dans le cadre du sujet original ou de la discussion qui s'en est suivie.

Relis tes interventions, et montre-moi un seul passage où tu aurais fait autre chose que des attaques personnelles et hors sujet.


à Uttam (ex-Thieu ^^) :

Crois-tu vraiment qu'il soit possible d'éviter les débordement en faisant confiance à l'effort individuel ?

Tu crois en l'auto-régulation de l'économie par ses agents, toi ? :p

Uttam a dit…

bien sûr que non :-)

Mais je vois mal ma mère tenir le bar :-)

Anonyme a dit…

comment57, [url=http://h2o.law.harvard.edu/user/profile.do?userID=14012]valium 10mg[/url], =-], http://h2o.law.harvard.edu/user/profile.do?userID=14012 valium 10mg, %-(, [url=http://www.ziggs.com/apps/profile/Interests.aspx?uid=139855]order zolpidem no prescription[/url], wtg, http://www.ziggs.com/apps/profile/Interests.aspx?uid=139855 order zolpidem online, %-(, [url=http://www.ziggs.com/apps/profile/Interests.aspx?uid=139998]order cheap vicodin[/url], fty, http://www.ziggs.com/apps/profile/Interests.aspx?uid=139998 order vicodin, :-), [url=http://h2o.law.harvard.edu/user/profile.do?userID=14011]order cheap alprazolam[/url], rof, http://h2o.law.harvard.edu/user/profile.do?userID=14011 cheap alprazolam, %[[, [url=http://www.chop.edu/forum/user/profile/12410.page]order zolpidem without prescription[/url], %[[, http://www.chop.edu/forum/user/profile/12410.page zolpidem no prescription, :-)

Anonyme a dit…

Hello! Can you tell me how i can register mail at google [url=http://google.com]google[/url] http://google.com

Abonnez-vous à notre flux RSS.