Blog d'Elio, indépendance et clivages bloguesques - EBE (ancienne adresse)
EBE (ancienne adresse): Blog d'Elio, indépendance et clivages bloguesques

vendredi 6 avril 2007

Blog d'Elio, indépendance et clivages bloguesques

Ce bon vieux Cab a eu bien raison d'attirer notre attention sur ce qui pourrait être vu comme un problème : Elio Di Rupo, sans que nous l'ayons sollicité, et sans doute dans un élan de sa fameuse "logique présidentielle" a décidé de rajouter sur son blog un lien vers le site que vous êtes en train de lire. Devant le nombre de visiteurs issus dudit blog dirupesque (au sujet duquel nous ne nous attarderons pas ici), je me suis dit qu'une petite mise au point était de rigueur.

Non, nous ne sommes pas d'obédience socialiste (pour citer le commentaire de Raphaël). Ni d'aucune autre, d'ailleurs. Ni Francky, ni moi-même ne sommes affiliés à un quelconque parti politique.

La question posée par Cab était la suivante : Ne devrions-nous pas, pour préserver notre apparence de blog indépendant, demander à ce que le lien en question soit retiré ?

Après en avoir débattu, nous avons décidé que non. La bonne blague ! On ne va pas cracher sur cette occasion en or d'élargir notre lectorat :) Plus sérieusement, je ne crois pas qu'en faisant ce choix certes pragmatique, voire carrément opportuniste direz-vous (je vous trouve un peu cruels là !), nous trahissions notre indépendance d'esprit. Ce n'est pas parce que nous figurons parmi les "blogs amis" d'Elio (et cette formule un peu maladroite n'est pas pour rien dans le léger embarras qui a conduit à la rédaction de ce post), que nous ne continuerons pas à critiquer le PS (et pas seulement ses brontosaures carolos), comme tout autre parti politique. Non, pour nous acheter, il faudra bien plus qu'un simple lien ! (Euh, ça se voit que je déconne là, non ? :p)

Pour autant, comme je l'ai déjà dit, ce blog ne prétend pas à la neutralité, fantasme typique du journalisme d'information. Nous entretenons un blog d'opinion, où nous n'hésitons pas à émettre des jugements de valeurs et à prendre position.

Je n'ai donc aucun problème à reconnaître que nous sommes un blog "de gauche". Une espèce rare dans la "blogosphère" belge (il y a bien les "Bulles" de François Schreuer, et sans doute quelques autres...), où les blogs d'inspiration libérale voire libertarienne sont plutôt nombreux (citons, parmi les libéraux, le Cablog, et pour les libertariens : Chacun pour soi, Porte entr'ouverte...). Paradoxal, dans un pays marqué par une forte tendance au centre gauche. Peut-être ces blogs ont-ils justement été créés en réaction à cette tendance majoritaire. Ce qui ne fait pas forcément de nous des chantres de l'idéologie dominante, même si notre discours paraitra sans doute plus conventionnel que ceux des blogs sus-cités. Mais personnellement, je tiens à marquer mes distances avec la social-démocratie (et son avatar "néo-social-démocrate", l'Etat social actif ou le mythe de la "troisième voie" entre gauche et droite). On pourrait éventuellement en débattre à l'occasion d'un prochain post, mais je ne soutiens pas l'incroyable renoncement opéré par la gauche lorsque, devant l'échec patent du Grand Soir marxiste, on décida qu'il n'était plus possible/utile/souhaitable de critiquer l'économie libérale de marché. Comme disait Desproges, il n'y a qu'un 'a' de résignation entre défection et défécation !

Tout cela sans vouloir être ingrats envers M. Di Rupo, bien entendu, nous ne voudrions pas passer pour des parvenus ^^

15 commentaires:

Cab a dit…

Je ne pensais pas soulever un tel problème en mentionnant juste ce détail. C'est vrai que je n'avais pas prêté attention à la dénomination "blog ami" qui laissait imaginer une certaine accointance (est-ce à dire que Mr Di Rupo a une liste de "blog ennemis" ?).

Je n'ai jamais dit que vous devriez ôter ce lien. Je soulignais juste un détail amusant rencontré au hasard de mes pérégrinations sur le Web. Je n'ai jamais voulu vous "forcer" à prendre une direction ou une autre. J'ai juste trouvé un peu limite l'argumentation de Franki qui consistait à dire que c'était courageux du point de vue de son "libre examen" que de ne pas demander à ce que ce lien soit retiré. Que ce soit par "pragmatisme" ou "opportunisme", soit. Mais qu'on ne vienne pas dire que c'est par liberté d'opinion : ça me paraît un peu contradictoire.
Enfin, de nouveau, ce sont vos affaires et non les miennes :)

Pour ce qui est de la gauche qui ne pourrait plus critiquer l'économie de marché : c'est l'éternel débat révolution vs réformisme. Je crois pour ma part qu'un démocrate ne peut prôner la révolution et que par ailleurs, on change plus les choses en infléchissant les logiques d'un système existant de l'intérieur qu'en le renversant, une révolution n'étant finalement rien de plus que le remplacement d'une élite par une autre. Il me semble que c'est Pierre Theilard de Chardin qui disait que "pour briser un mécanisme, il faut devenir l'un de ses rouages". Dès lors, oui la gauche peut critiquer l'économie de marché, mais non, il n'est pas possible de changer de système. Par conséquent, seule une critique constructive de l'économie de marché est acceptable.

Quant à Cablog maintenant :
1) Je n'ai jamais caché que ce blog était ouvert à tous et que tout article un peu sérieux qui me serait soumis y trouverait sa place. Je n'aurais aucun problème à ce que des personnes pensant différemment de moi deviennent rédacteurs de Cablog. Malheureusement, personne ne se propose et je me trouve être le seul à alimenter ce blog, qui, pour l'instant, reflète donc inévitablement mon seul avis.
2) Je n'aime pas les étiquettes et encore moins celle de "libéral" quand je sais ce qu'une certaine gauche (pas vous bien sûr) entend par là. Cela signifie généralement un dédain, un mépris profond pour la droite. Les gens qui utilisent un tel terme de la sorte ne sont pas des démocrates : ils ne tolèrent pas qu'on émette une autre opinion que la leur. Très souvent d'ailleurs, Mr Di Rupo utilise ce dédain pour s'attirer la sympathie de gens de gauche. Je trouve ça déplorable surtout que ça s'apparente à un argument ad hominem, mais soit. C'est un autre débat.
3) Cela dit, j'accepte le mot dans la mesure où on l'entend au sens de la logique philosophique qui a présidé à la naissance de la première génération de droits de l'homme. Pour moi, cette première génération est de loin supérieure à la deuxième.
4) Je ne suis ni de droite, ni de gauche parce que je serais bien incapable de me définir. Je trouve toujours réducteur de vouloir enfermer les gens dans des cases toutes faites et ce, d'autant plus que je n'ai pas le sentiment d'avoir des oeillères : je picore à droite et à gauche (c'est le cas de le dire) lorsque j'élabore mon opinion.
(5) Pourquoi s'obstiner à mettre un déterminant à Cablog ? Dit-on "le" Google ? ou "le" Eigen blog eerst ?)

Tom a dit…

"Pour autant, comme je l'ai déjà dit, ce blog ne prétend pas à la neutralité du journalisme d'information. Nous entretenons un blog d'opinion, où nous n'hésitons pas à émettre des jugements de valeurs et à prendre position."

La neutralité et l'objectivité n'existent pas. La seule chose qui existe c'est l'honnête (dans sa démarche et dans ses arguments). Et en aucun cas le fait de se faire référencer par l'un ou l'autre homme politique met à mal une quelconque indépendance. Je trouve au contraire que c'est faire preuve d'ouverture de la part d’un homme politique que de renvoyer vers des blogs dont il ne contrôle pas le contenu. Là on va me dire que je suis vendu à la cause Di Rupo...non la preuve Alain Destexhe vient de me mettre en lien sur son blog (je suis vendu au MR ou au PS ?).

Xime a dit…

tom > Tout à fait, en soi la neutralité et l'objectivité n'existent pas. Cela dit, il existe une forme de journalisme qui prétend à la neutralité et à l'objectivité, et qui, dans la mesure du possible s'abstient d'émettre des jugements de valeur (du moins de manière explicite). Je voulais juste la mentionner comme repoussoir.

Sinon, pour ce qui est de la "preuve d'ouverture"... Je ne suis pas convaincu. Je crois plutôt qu'ils (ou Elio lui-même s'il est réllement aux commande du blog en question) ont survolé notre blog, qu'ils l'ont trouvé acceptable pour une série de raisons (peut-être parce que nous ne nous acharnons pas particulièrement sur le PS, ou que nous exprimons des opinions plutôt de gauche), et qu'ils ont donc décidé de le sélectionner.
Car tu remarqueras par exemple que le blog de Mehmet Koksal, grand pourfendeur du PS Schaerbeekois, n'est pas référencé sur le blog d'Elio :p
Enfin je suis peut-être parano, mais j'aurais plutôt tendance à me méfier de ce genre de liens.

Xime a dit…

Cab > Je ne suis pas d'accord avec toi quand tu réduis la dernière partie de mon article à "l'éternel débat: révolution vs. réformisme". En tout cas, l'essentiel de ce que je voulais dire n'est pas là : Pour moi, les sociaux-démocrates ont aussi renoncé à l'objectif de radicalement changer le système, même de l'intérieur. C'est plus la question des fins que la question des moyens (parce qu'en soi, je crois que nous sommes ici tous d'accord pour rejeter la révolution sanglante).

Et lorsque tu dis qu'il est impossible de changer le système, tu viens contredire la citation de Theilard de Chardin qui parlait justement de briser le mécanisme... Pas simplement l'ajuster.


En ce qui concerne LE cablog maintenant :)
Tu te doutes bien qu'il n'y a de ma part aucun mépris quand je te désigne parmi les libéraux, mais je trouve simplement utile (et c'est que nos avis divergent) de caractériser un discours dans un vague courant de pensée. Je trouve que le tiens se rattache plutôt au courant libéral, même si ça ne t'empêche pas de prendre certaines positions plutôt à gauche. C'est juste une approximation qui permet au lecteur de rapidement de situer un auteur. Mais si tu as une meilleure étiquette à me proposer (mais j'ai toutes les raison de croire que tu refuseras de le faire :p), je l'adopterais bien volontiers :p

Pourquoi "le" cablog, ben je sais pas ça sonne mieux :)
Je suppose que c'est parce que ça évoque pour moi "le blog de cab"...
Par contre "le google" c'est vrai que c'est très moche.

Mateusz a dit…

Le mot ami, personnelement, me dérange... Etant journaliste, je n'aimerais pas figurer sur une liste de blogs amis d'un politique...

Si la liste est hétéroclite, pourquoi pas mais sinon, je pense que je préfèrerais ne pas en être.

Tom a dit…

@Xime: Mais tu remarqueras aussi que dans "les blogs amis" se trouve aussi le blog de Fabrice Grosfilley un journaliste très rigoureux et qui n'épargne personne...

Ensuite par rapport à son blog j'ai parlé avec son attaché de presse voici les faits: Di rupo voulait une présence personnelle sur le Web mais il est parti dans une idée un peu farfelue l'équipe com' pas convaincue lui a proposé la solution du blog. Coté technique : mise en ligne des vidéos; mise en page etc... C’est évidement pas Di Rupo mais c'est bien lui qui est derrière son clavier pour rédiger ses billets (C sûr à 100%, pour le moment du moins…).

Bref je n’ai pas envie de me faire l'avocat de Di Rupo mais si mes interviews mon appris une chose, c’est que nos hommes politiques (toutes obédiences confondues) sont moins "diaboliques " que l'on pourrait le penser.


@Mateusz: On peut être ami sans avoir les mêmes idées...mais je suis d'accord que le terme peut prêter à confusion. Mais je crois qu'il ne faut pas trop se formaliser sur ce mot (très di rupo : nos « amis » néerlandophones, nos « amis » de l’opposition, etc…). Ce blog ci, celui de Damien, de Fabrice, mon blog y sont référencés mais je pense qu'aucun d'entre nous n'a le GSM de Di Rupo, lui dit Elio "tu", va bouffer au resto avec lui, ou fait la carpette en parlant du PS.

Cab a dit…

@ Xime : va pour le "radicalement" alors, bien que je trouve le terme justement un peu trop "radical" :) Il fait quand même fort penser à une révolution mais bon... :)

Pour la citation de Theilard, d'accord, il dit "briser". Mais briser en l'occurence signifie "changer radicalement" et non détruire, anihiler, ... parce qu'il faut rentrer dans le système pour le mettre en question. C'est dans ce but là que je l'ai cité.

Quant à l'étiquette, si "libéral" signifie être moins à gauche que toi, alors d'accord :)

Xime a dit…

Cool, Cab est d'accord avec moi pour une fois ^^

Xime a dit…

Tom > D'accord pour Grosfilley, c'est même un des noms qui m'a rassuré dans la liste en question.

N'empêche, ça fait quand même un peu la "Di Rupo connection" :P

Cab a dit…

@ Xime : ça n'arrive pas si rarement quand même... si ?

A l'aurore, j'agusta a dit…

Bonjour aux amis de monsieur Di Rupo.

J'ai vainement essayé de publier cette question sur le blog de monsieur Di Rupo ...


Monsieur Di Rupo, trouvez-vous vraiment NORMAL que sur votre site officiel à la rubrique "Rendez-vous"

www.ps.be/Source/EventContent.aspx?ParentID=341&MenID=3294&EntID=1

, le Parti socialiste appelle tout le monde à se réunir pour manifester devant la cathédrale St-Aubain à Namur … parce qu'il faut s'insurger sur les propos tenus par Mgr Léonard ?

N'est-ce pas singer les appels et manifestations contre les caricatures du Prophète, il y a peu ?
N'est pas un peu contre la laïcité de notre démocratie; n'est-ce pas un peu contre le droit d'expression ? N'y a-t-il pas plus un devoir de réserve de la part du PS que l'épiscopat, piégé, en l'occurrence?
La surmédiatisation des propos de l'évêque est-elle vraiment en rapport avec le fond de sa pensée ?

N'est-ce pas un peu trop de populisme électoraliste qui dans ce cas stigmatise les minorités que sont les croyants catholiques et pratiquants ?

Les valeurs "de cœur" de la doctrine catholique ne sont-elles pas plus réelles que celles du quotidien concret des mandataires PS?

Cab a dit…

1) Je sais pas si tu as remarqué, mais tu n'est pas sur le blog d'Elio donc faudrait peut-être éviter de s'adresser à lui par LE Eigen Blog Eerst!

2) Par ailleurs, je suis désolé, mais il est tout à fait normal qu'un parti politique lance des appels à la mobilisation citoyenne. C'est notamment son rôle en tant que vecteur d'idéologie.

En l'occurrence, les propos de Mgr Léonard sont tout à fait rétrogrades et moyennageux. Ils sont, à mes yeux, condamnables. Dès lors je ne comprends pas trop où est le problème... La surmédiatisation est à la mesure des propos intolérants qu'il a tenu.

Ce n'est pas parce qu'on est une minorité que l'on est à plaindre ou qu'on a le droit d'être intolérant...

Une société laïque permet justement qu'on refuse l'argument d'autorité religieuse. On a le droit (et c'est aussi notre liberté d'expression) de manifester contre tout ce qui doit être dénoncé.

Je ne vois pas le rapport avec l'histoire des caricatures. Faudrait que tu développes un peu parce que ça n'a vraiment rien à voir...

Quant au populisme électoraliste, c'est le lot de tout parti. Et les valeurs "de coeur" de l'Église ne sont pas vraiment très relevantes lorsqu'elles ne sont destinées qu'à des blancs, hétéros, non divorcés, biens dans leurs papiers, ...
En aucun cas, les affaires carolos et autres n'ôtent la pertinence des propos tenus par le PS. La légitimité peut-être mais pas la pertinence...

Voilà, je crois que j'ai répondu à chacune de tes questions. En un mot comme en cent : tu t'insurges sans raison. (et, pour information, je ne vote pas PS).

Cablog

Xime a dit…

Oui il ne faut pas espérer nous voir sous-traiter les questions adressées à Elio Di Rupo, nous ne sommes pas non plus une aile décentralisée de son blog ! Désolés...

A la rigueur, les contradicteurs éconduits peuvent toujours se tourner vers LE cablog, son auteur étant d'une disponibilité remarquable à cet effet :D

j'agusta a dit…

Merci. Monsieur Di Rupo a publié ma question que j'avais envoyée il y a longtemps.
Il est marqué sur son site que vous êtes ses amis. Merci.
Vous êtes vraiment des petits gars sympas et serviables, car je sais que c'est grâce à vous.

Si je comprends bien votre histoire, vous ne votez pas PS parce que le PS ne possède pas la légitimité pour faire ce genre d'appel ?

Je m'insurgerais sans raison, mais tu dis qu'on peut lancer des appels à la mobilisation citoyenne car c'est un droit de notre liberté d'expression que de manifester contre tout ce qui doit être dénoncé.
Je dénonce l'intolérance de cet appel du Parti de monsieur Di Rupo contre les valeurs et la hiérarchie de la minorité des croyants pratiquants.

Elwwod a dit…

Ce ne sont peut être pas ses amis, c'est peut être juste qu'Elio où qqun de son équipe est passé et à réagi...
....publié il y a longtemps...? Elle date d'hier!
....et tu confirme qu'il s'agit des valeurs de la minorité des catholiques protestants que de considérer les homos comme anormaux...????

Abonnez-vous à notre flux RSS.