Fédérales 2007 : U2 a-t-il besoin d'une cure d'opposition ? - EBE (ancienne adresse)
EBE (ancienne adresse): Fédérales 2007 : U2 a-t-il besoin d'une cure d'opposition ?

vendredi 25 mai 2007

Fédérales 2007 : U2 a-t-il besoin d'une cure d'opposition ?

Si chez les libéraux on se prend volontiers pour James Bond, chez les socialisses on apprécie également les comparaisons hautes en couleur : en effet, dans une récente interview à La Libre, le président Di Rupo a laché que "le PS c'est un peu comme le groupe U2"...

On pourrait facilement critiquer ce rapprochement avec un groupe dont le leader s'est dernièrement transformé en figure messianique, en cachant pourtant mal une certaine dose de cynisme. Bono "le bon samaritain", tout préoccupé par la faim dans le monde et les pauvres petits africains, n'oublie pas pour autant les règles de vie d'un homme d'affaire de sa trempe, parmi lesquelles se trouve l'évasion fiscale. L'argent économisé lui permettra de faire construire la tour la plus haute de Dublin pour y installer son studio d'enregistrement. Comme ça, il pourra faire d'autres disques pour appeler à la générosité envers le tiers-monde. Quel chic type.


Cependant, comme je le disais, la critique est facile, d'autant que ce n'est pas sur la charité (bien ordonnée) de Bono que portait la comparaison du président du PS. Réagissant à la question de savoir si le PS n'aurait pas besoin d'une bonne cure d'opposition, celui-ci répondit en faisant valoir l'expérience de son parti :

"Le Parti socialiste est un peu comme le groupe U2. Nous nous adressons à la fois aux générations plus anciennes et aux nouvelles générations. Vous savez pourquoi, lorsqu'il faut créer un grand événement sur les escaliers de Cannes, c'est U2 qu'on va chercher ? Parce que U2, c'est la qualité avec l'expérience en plus. Je me retrouve dans cette image. Le Parti socialiste est le parti qui s'est le plus renouvelé malgré les difficultés liées aux affaires. Nous avons à la fois la capacité d'agir et en même temps la connaissance du terrain."

Au fond, pour continuer dans la critique facile et avec un minimum de mauvaise foi, on pourrait dire que la comparaison n'est pas si inappropriée que ça. C'est juste qu'Elio et moi n'avons pas la même opinion du groupe U2. Pour moi, U2, c'est juste un groupe de papys du rock qui ont certes eu leur période faste, au cours de laquelle ils ont fait de grandes choses musicalement. Mais avec le temps, ils ont été incapables de se renouveler, ils barbotent encore dans leurs vieilles recettes. Et même si ce qu'ils font n'est pas complètement nul, ils n'ont plus vraiment d'ambition, parce que de toute façon ils ont déjà leur public et savent qu'ils continueront à vendre.

Au fond, U2 n'aurait-il pas besoin d'une bonne cure d'opposition ?

5 commentaires:

Thieu a dit…

Excellent post!

Je partage aussi ta vision de ... U2!

En bonne cure de dés-intox!

Csame a dit…

J'ai beaucoup aimé la vidéo Dailymotion, en tous cas. Merci pour le lien, c'était très instructif.

En tous cas, quel tribun cet Elio !

Franky ki a dit…

C'est vrai qu'elle est intéressante cette vidéo. Il s'agit en réalité d'un extrait d'un documentaire sur "le capitalisme, les cancres et les premiers de classe".

lien:
http://www.zogma.org/article.php3?id_article=9

A noter qu'Elio en parle sur son blog:

www.leblogdelio.be

pixeline a dit…

c'est amusant cette manie du PS de se comparer à des stars du rock: rappelons nous Daerden qui se considère le gainsbourg de la politique.

Matthieu a dit…

Rappellons que la pape Pie IX avait déja dénoncé les dangers du socialisme... c'est nous qu'on a eu raison avant les autres :-p

Mais est-il possible de faire un gouvernement en Belgique sans les socialisses ?

Abonnez-vous à notre flux RSS.