Eigen blog samen !? - EBE (ancienne adresse)
EBE (ancienne adresse): Eigen blog samen !?

samedi 26 mai 2007

Eigen blog samen !?

Il n'y a même plus moyen de faire un jeux de mots durable au rythme de ces incessants repositionnements idéologiquo-politiques. Aucun respect pour les comiques.

Il se fait que le célèbre slogan nationaliste et raciste du Vlaams Blok/Belang sur lequel nous avions ironisé pour baptiser la présente page internet ne serait plus ce qui se fait de mieux en matière de slogan politique nationaliste.

En effet, à la faveur de l'actuelle campagne électorale, la NV-A a présenté son nouveau slogan "Eigen volk samen" soutenu -au sens propre- par deux candidates allochtones du parti.

Il faut dire que la parade est de taille de la part de la petite formation nationaliste flamande alliée du CD&V: faire explicitement une croix sur le caractère franchement raciste du grand slogan du VB ("samen") sans faire la moindre entorse au caractère nationaliste de celui-ci ("eigen volk").

Bien que le slogan soit apparu pour présenter le volet "inburgering" du programme de la NV-A (intéressant au niveau des "constats"), voilà qui est probablement révélateur d'un changement de tactique plus général de la part du mouvement nationaliste démocratique flamand; à l'instar de ce que nous avions appelé le sous-nationalisme europhile dont fait preuve entre autres Spirit (mais aussi par la NV-A).
Le raisonnement pourrait être celui-ci: la Flandre doit être unie pour être plus forte dans ses revendications autonomistes et, dans ce cadre, il ne s'agit pas que ceux qu'ils appellent les allochtones (*) constituent un frein aux velléités séparatistes flamandes et, plus encore, il faut faire adhérer ces personnes au combat pour le bien du "peuple" flamand.
En somme, il s'agirait de rassembler le peuple flamand pour diviser et affaiblir encore un peu plus le peuple belge; un pied de nez à la devise nationale "l'union fait la force"?

Du point de vue de la forme, on voit là un énième slogan politique autour du mot "Ensemble" (cf. Sarko et MR); assurément l'une des valeurs sûres du moment...avec James Bond. On attend d'ailleurs avec impatience celui qui flinguera tout en sortant "ensemble avec 007".

Quant à nous, on ne va finalement pas modifier le titre du blog; notre attachement au concept du "nous d'abord" est bien trop fort. C'est tellement d'à-propos dans ce beau monde individualiste...

(*) Je rédigerai un billet autour de cette expression "allochtone" une fois ma session d'examen définitivement bouclée.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

je ne comprend pas très bien pourquoi le nationalisme flamand devrait être détestable et le nationalisme belge la meilleure des choses ?
si les flamands choisisent démocratiquement que leur avenir doit se construire sans les wallons et les bruxellois, alors bon vent !
pourquoi trouver détestable dans notre pays ce qui ailleurs est considéré comme un droit fondamental (le droit des peuples à disposer d'eux même)

eric

Franky ki a dit…

Je te rejoints tout à fait sur ce point...C'est pour celà que j'ai parlé de mouvements démocratiques nationalistes...et que je ne soutiens pas les mouvements "belgicains" qui veulent empêcher à tout prix les flamands de prendre leur indépendance.

Néanmoins, en ce XXIème siècle qui sera le siècle de la mondialisation, les volontés de diviser peuvent paraitre assez stupide. Dans cette optique, il faut s'opposer à toute les formes de nationalisme, en ce compris le nationalisme national bien entendu.

Cela dit, je peux comprendre la démarche de l'Europe des Régions à laquelle je crois sincérement mais pas à court terme et pas en passant par la "case sous-nationalisme/régionalisme".
Je ne crois en fait pas à cette idée "diviser" pour "unifier" induite par l'Europe des Régions tel que conçue par Spirit et consorts.
Je renvoie à cet égard à l'article de ce blog cité dans ce billet et qui était relatif au sous-nationalisme europhile.

Csame a dit…

Si je peux me permettre une remarque concernant la forme, je trouve qu'il y a trop de liens dans cet article. Si l'on veut comprendre ce que le rédacteur veut faire passer comme message, on est contraints d'au moins survoler les pages liées. Et cela nuit à la lisibilité de l'article en général puisqu'on est interrompus tout le temps dans la lecture.

Bien sûr, avoir un article doté de sources est une bonne chose, mais leur disposition me chagrine. Je proposerais, en ce qui me concerne, une liste de liens à la fin de l'article, ce qui me paraît plus ergonomique. Cela dit sans exclure un ou deux liens dans le contenu.

En ce qui concerne le fond, je partage l'avis de franky ki par rapport à la contribution de l'anonyme qui précède. A mon sens, plaider pour le régionalisme ou le nationalisme, à notre époque, il n'y a pas plus mortifère.

Je m'oppose par principe à toute démarche dont le but est le repli sur soi. Surtout quand cela implique d'évacuer tous ceux qui, justement, ne sont pas comme soi. Car permettez-moi de dire que je doute très franchement de la sincérité de ces nationalistes flamands, quand ils prétendent que les allochtones doivent participer à leur combat. Chacun sait que la recherche d'identité de la Flandre s'est construite sur le sol, sur un sentiment d'appartenance. Or, à moins que je ne m'abuse, les allochtones représentés sur la photos ne me paraissent pas "nés du sol de la Flandre".

Bien à vous.

Franky ki a dit…

Excellent Commentaire Maître Csame.

Du point de vue de la forme, il y a toujours dans le cadre de la rédaction d'un billet internet un grand questionnement: doit-on "référencer" toutes les appellation utilisées?

Par exemple, quand j'ai parlé de la NV-A, j'ai mis un lien vers son site internet. Disons que cette une manière de documenter la chose, de prolonger la réflexion (puisque le'internaute pourra, s'il le désire, plus facilement se faire un e opinion sur le parti)

Cela dit, je comprends bien le problème du lecteur qui est sans cesse interrompu dans sa lecture mais c'est difficile de comprendre, lorsqu'on est rédacteur que le lecteur ne se doute pas q'un lien est important pour la compréhension de l'article alors qu'un autre ne l'est pas.
En l'occurence, je n'avais pas pensé que le lecteur cliquerait sur tous les liens proposés; sachant que certains (page d'acceuil du site de la NV-A...) n'apportent rien à l'article en lui-même.

En toute hypothèse, un grand merci pour le conseil, j'en tiendrai compte pour les prochaines rédactions.

...et je me réjouis de te voir, cher Csame, plus présent que jamais sur ce blog, preuve que tu es enfin libéré de la création de l'encrier.

Cab a dit…

Juste pour préciser que "L'Union fait la force", ça ne visait pas Flamands et Wallons et dès lors, le pied de nez à la devise nationale n'est pas si fort.

Et bien entendu que l'ethnocentrisme sous toutes ses formes est de la bêtise...

Matthieu a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
eric a dit…

Si le nationalisme flamand est à la base du mouvement autonomiste/indépendantiste, la majorité des sympathisant de ce mouvement y voient surtout l'occasion d'échapper à un système politique (l'état fédéral belge) paralysé et inefficace.
Les réformes de l'Etat n'ont jamais eu pour but d'améliorer l'Etat mais simlement d'éviter l'explosion du pays , ces réformes ne sont qu'une suite de concessions et d'arrangements bancals qui nous ont menés à l'impasse actuelle.
La solution pour pas mal de flamands est donc de prendre leurs distances vis à vis de cet Etat moribond alors que les Wallons angoissés par l'avenir s'y accrochent désespérément...

Abonnez-vous à notre flux RSS.