Le MR et les indulgences environnementales - EBE (ancienne adresse)
EBE (ancienne adresse): Le MR et les indulgences environnementales

mardi 5 juin 2007

Le MR et les indulgences environnementales


Le MR se soucie de l'environnement. Ce n'est pas pour rien que sur leurs affiches, les candidats posent devant un paysage bucolique qui, soit dit en passant, n'est pas du tout un plagiat de l'affiche de Nicolas Sarkozy, qui n'était elle-même pas un plagiat de celle de François Mitterand. Mais une dépêche récente sur le site du MR nous apprend qu'à présent, Didier Reynders veut véritablement devenir le Pape de l'écologie :


Le MR compensera les émissions de CO2 de sa campagne électorale !

« Nous consacrerons une partie de nos dépense électorales à concurrence de 882 euros pour compenser les émissions de CO2 produites durant notre campagne électorale », indique Didier Reynders.

Un contrat a été passé en ce sens avec la société britannique « The CarbonNeutralCompany ». Cette dépense interviendra dans le financement de panneaux solaires en Inde, dans des zones rurales, en vue de remplacer les lampes à pétrole et de réduite les émissions de CO2 de 34.453 tonnes d’ici 2012.

Passons sur le montant passablement ridicule de cette b.a. en faveur des ch'tits indiens. Ce que je voudrais mettre en évidence ici, c'est l'hypocrisie d'un système qui ne manque pas de rappeler une pratique récemment remise au goût du jour par le Pape Benoît XVI. Car si les indulgences visaient la rémission de la peine temporelle due en raison de ses péchés, le "civisme environnemental" prôné par le MR consiste à compenser ses émissions de CO2 par un don à une compagnie s'occupant de développement durable... Comme s'il s'agissait d'un jeu à somme nulle, où une activité polluante peut être compensée par le financement de technologies propres. En réalité, la pollution engendrée n'est nullement compensée ; on prévoit seulement de réduire ou d'atténuer l'augmentation de la pollution future.

En plus d'être une farce, ce "civisme environnemental" véhicule un message carrément nuisible à la cause environnementale, car contre-productif : "Vous pouvez polluer, mais à condition de compenser vos émissions de CO2". Une fois qu'on s'est donné bonne conscience, on peut aller refaire un tour en 4x4. On relevera également sans trop s'étonner le caractère... libéral d'un tel système. Plutôt que de taxer l'activité polluante, on permet à chacun de "compenser" (ou non) ses émissions de CO2. Alors qu'une taxe environnementale viserait à diminuer le comportement polluant, le "civisme environnemental" ne produit aucun effet de ce type puisque la soi-disant "compensation" n'est pas contraignante...

C'est amusant, je lisais il y a quelque jours un article du Journal du Mardi sur l'écologie libérale, et qui (bien que tombant parfois dans une certaine facilité) me paraît maintenant nettement moins caricatural qu'alors. Particulièrement ce passage-ci :

"A douze ans, (notre fille) a parfaitement expliqué comment les émissions de CO2 liées à nos vacances d'été aux Seychelles, l'an dernier, et à nos vacances de ski au Canada cet hiver (la neige dans les Alpes est devenue trop incertaine), avaient été intégralement compensées par notre investissement dans des projets de plantations d'eucalyptus génétiquement modifiés, dans le tiers-monde"

(Voir aussi : la même idée, version Groland)

Pour clore cet article, j'aimerais ajouter deux précisions visant à nuancer mon propos :

La première vise le MR : je ferais remarquer que par ailleurs, le programme écologique du MR ne me semble pas fondamentalement différent, dans son principe, de celui des autres partis : on ne remet nullement en cause la croissance, mais on investit dans des technologies "propres". La différence serait plutôt une différence de degré, avec des engagements écologiques généralement moins importants dans le projet des Réformateurs. Les libéraux précisent cependant que "Le MR (...) utilise aussi des voitures à faible taux d’émission dans sa campagne", dans un texte justifiant leur position vis-à-vis du fameux "pacte écologique". Pacte qui aura propagé un grand mythe : celui de la compatibilité entre capitalisme et écologie, autrement dit de la possibilité d'un productivisme propre. Je rejoins complètement F. Schreuer là-dessus.

La seconde concerne les indulgences : Si les deux pratiques sont similaires dans leur esprit, notons toutefois que contrairement aux indulgences libérales, il y a bien longtemps que les indulgences spirituelles ne se monnayent plus en espèces sonnantes et trébuchantes...

15 commentaires:

Csame a dit…

Bon là il est tard, mais j'essaierai d'écrire un plus long commentaire demain... Juste, déjà, y'a deux fois "les vacances" dans ta citation du journal du mardi.

Puis la fin c'est pas trop clair je trouve. Et trop de lien tue le lien, comme je l'ai déjà dit.

pixeline a dit…

Je serai moins sévère que Csame :)

je trouve juste que ceci:

"Pacte qui aura propagé deux grands mythes : d'une part celui de l'efficacité de l'action collective sans incitants instaurés par la contrainte étatique, et d'autre part celui, bien plus nocif, de la possibilité d'un capitalisme écologique, autrement dit d'un productivisme propre."

est une affirmation un peu étonnante et qui mériterait à elle seule un article pour que vous exposiez l'analyse qui conduit à ces conclusions. Pour la plupart des gens, qui n'ont pas lu ce pacte, le "pacte écologique" est une charte qui garantit un engagement à prendre la nouvelle donne environnementale en compte une fois au pouvoir.

Personnellement, je trouve que c'est plutot Nicolas Hulot qui est coupable de ces 2 "mythes", et qui est coupable d'avoir offert un verni vert à moindre frais aux programmes et discours des partis traditionnels (hormi écolo).

Xime a dit…

Oui, vous avez tous les deux raison à propos de la fin, d'ailleurs je m'étais dit que je la retravaillerais. Ce qui est chose faite, j'ai simplement élagué cette phrase :p
Je maintiens juste que l'idée véhiculée par ce pacte, c'est que l'écologie est politiquement neutre. Bien sûr, le coupable originel, c'est Hulot. Vous trouverez d'ailleurs un lien vers un "Pacte contre Hulot" sur le blog de Schreuer (une protestation justifiée, malheureusement un peu trop bêtement vindicative par moment).

(Voilà, vous pouvez commenter le reste de l'article maintenant ^^)

Cab a dit…

Once again, je ne partage pas ton "extrémisme" écologiste : je ne crois pas qu'il faille changer radicalement la société pour rendre nos modes de vie plus propre. Au moins, le Hulot il est peut-être con, mais il est réaliste :)

Sinon, c'est sûr que le MR aurait pu faire plus (de même que le PS et le CDh, ainsi qu'... Ecolo qui n'a jamais beaucoup mérité son nom à mes yeux...).

Par ailleurs, je ne vois pas en quoi il y a plagiat pour l'affiche : c'est si original que ça de foutre sa tête devant un paysage ?

Quant à l'idée de compenser ses émissions de CO2, bien sûr que ce n'est pas suffisant mais tout de même, c'est pas inutile non plus. Ainsi, CO2Logic est une jeune entreprise belge qui calcule votre consommation de CO2 et vous propose de la compenser en investissant dans des technologies propres, tout en vous incitant, bien entendu, à néanmoins réduire vos émissions. En quoi c'est mal ? C'est mieux que rien non ? (et ça sensibilise les gens).
C'est comme condamner les gens (j'en fais partie) qui ne bossent pas dans des ONG mais se contentent d'envoyer un peu de blé à MSF, Amnesty, ... En quoi c'est différent ? C'est se donner bonne conscience à peu de frais, certes, mais c'est quand même mieux que rien il me semble...

Remos a dit…

Hello Xime et les autres

-Merci pour l'intéressant lien sur le pacte contre Hulot, qui rejoint sur certains points ma façon d'appréhender cette pseudo vague écolo multipartite. Je voulais toutefois réagir aux propos concernant le MR : "le programme écologique du MR ne me semble pas fondamentalement différent de celui des autres. La différence serait plutôt une différence de degré, avec des engagements écologiques généralement moins importants dans le projet des Réformateurs"


Une fois n'est pas coutume, je prendrai la défense de ce cher Didier. Le MR (j'écarte Ecolo de ce débat pour des raisons évidentes) est le seul à avoir eu le bon sens de ne pas signer le "pacte écolo" les yeux fermés. Il a relevé les incompatibilités entre certains points du pacte et le programme MR,et s'est donc abstenu de signer, voire a critiqué certains points de ce pacte.
A coté de cela, Reynders ne s'est évidemment pas privé de relever les incompatibilités existant entre le pacte et les programmes des partis concurrents.

Sur ce point, il fait preuve d'une certaine cohérence. Les engagements pris par les signataires sont irréalisables en pratique: la signature de ce pacte relève de la pure pétition de principe.



-A coté de ça,Pixeline a bien raison de remarquer que ce pacte Hulot a offert un vernis vert à moindre frais aux programmes et discours des partis traditionnels... mais est-ce vraiment Hulot qu'il faut blamer? Son intention de base etait louable et je ne suis pas choqué qu'il ait profité de son popularité pour faire passer son message... ce qui est désastreux, c'est l'appropriation que s'en sont fait les politiques, francais ou belges... enfin c'est clair qu'Hulot aurait pu s'y attendre... mais qui sait, mieux vaut peut être quelques promesses et voeux pieux (pour rester dans le domaine religieux de l'article :d) que de passer le probleme écologique sous silence.

Cela ne m'enlevera toutefois pas de la tête qu'un parti Ecolo suffisamment fort (au pouvoir ou dans l'opposition, c'est une autre question) reste indispensable pour proposer des réformes et ramener sans cesse le débat écologique sur la table, débat qui risque vite de passer aux oubliettes s'il est laissé entre les mains des autres partis...

Xime a dit…

Cab : Je suis pas fan de ton appellation d'extrémisme écologique, surtout quand je connais ton opinion de l'extrême-gauche qui vaut pas mieux que l'extrême-droite :p

Pourquoi tout de suite qualifier d'extrême toute opinion qui sort un peu du consensus politique ambiant ?
Le problème, c'est que le terme n'a pas seulement le sens de "radical", il a aussi la connotation de "dangereux".

En quoi le "civisme environnemental" est différent de la cotisation pour Amnesty ?
Que dirais-tu si un gouvernement, au lieu de défendre les droits de l'homme dans sa politique étrangère*, incitait ceux qui le souhaitent à cotiser pour Amnesty ?
Ou alors, poussons la comparaison, si ce même gouvernement laissait ses concitoyens violer les droits de l'homme dans leur pays en leur permettant de "compenser" lesdites violations par un don à Amnesty ?

Sinon en soi, évidemment c'est toujours mieux que rien de faire ce genre de don, mais pas si ça permet de se dédouaner à trop bon compte, dans un domaine où on pourrait faire plus qu'un petit virement mensuel (et c'est le cas pour l'environnement).

Pour l'affiche je suis pas un pro mais je peux du moins t'expliquer ce que je vois;
En comparant Sarko et Mitterand : mise en scène quasi-identique, avec un politicien arborant un petit sourire rassurant devant un paysage paisible (rappelons-nous que le slogan de Sarkozy fut un moment la "rupture tranquille")
En comparant Sako et le MR : les couleurs très vives sont assez frappantes, on dirait dans les deux cas ils ont posé devant un fond d'écran Windows XP. Et puis, le slogan du MR est récemment devenu "Ensemble, le meilleur est avenir" depuis la victoire de Sarkozy...

Il faut être naïf pour croire qu'il n'y a pas eu influence :p

(* Bon, d'accord, on peut pas dire que ce soit vraiment le cas chez nous ^^)

Xime a dit…

Remos : Tout à fait, j'apprécie la cohérence dont a fait preuve le MR vis-à-vis de ce pacte, d'ailleurs je le reconnais implicitement dans mon article (ou en tout cas je l'avais à l'esprit en l'écrivant, mais ça n'a pas vraiment transparu ^^). Cela dit, leur refus n'est pas uniquement lié à un rejet de la méthode du Pacte, mais également au rejet de principe de certaines mesures environnementales comme la taxe sur le diesel. Ce que j'apprécie moins évidemment.

Concernant Hulot, j'aurais nettement plus apprécié son attitude s'il avait soutenu les Verts français par exemple, au lieu de se laisser utiliser comme alibi par l'entièreté de la classe politique. Au lieu de ça, il a affaiblit les verts, au profit d'une sorte d'emballement généralisé qui risque bien de n'être que temporaire. Donc pas très constructif finalement...

Pour écolo : de grâce ! qu'ils résistent à la tentation de monter au fédéral :P

Jean a dit…

J'ai une formation de financier au Pays Bas et j'ai fait ma thèse sur le system de Kyoto et le CDM. Donc le système de Kyoto (United Nations) qui permet aux entreprises de compenser une parti de leurs émissions dans les pays en voie de développement. Il ne faut pas oublier que ce system produit des réductions réelle qui serait existante à ce jour si ce mécanisme n'existait pas. Deuxièmement les gens qui réclame que on peut acheter une plus grosse voiture et compenser n'ont, premièrement, pas compris l'utilité du système de compenser la parti finale de ces émission pour arriver à zéro et le coté éducationnelle du système et deuxièmement ils ont oublié que c'est un système de mécanisme de marché donc ci tous le monde fessait cela le prix de le réduction exploserait et le coût deviendrait in payable.
Par contre un petit conseille il faut toujours bien regarder la qualité des Project utilise il me semble que l'entreprise Belge mentionné www.co2logic.be utilise des projets type CDM donc de très bonne qualité ce qui n'est pas toujours le cas.

Jean a dit…

rectification de phrase ...

Il ne faut pas oublier que ce system produit des réductions réelle qui NE SERAIT PAS existante à ce jour si ce mécanisme n'existait pas.

Xime a dit…

Donc, je précise, le CDM c'est le système des permis de polluer mis en place par Kyoto.
Dont la logique n'est effectivement pas étrangère au système dont on parle ici, avec cependant une différence de taille : les Etats sont, sous le régime de Kyoto, soumis à une obligation de résultat en matière de réduction de gaz à effets de serre.
Ce qui n'est évidemment pas le cas des particuliers tentés par le "civisme environnemental" :p

Alors, euh...
Pourrais-tu expliquer plus clairement ton deuxième deuxièmement ? ^^
Je ne vois pas non plus en quoi consiste le côté éducationnel du système ?

Cab a dit…

@Xime : Désolé pour l'appellation "extrémiste" mais je n'ai pas trouvé de terme qui correspondait mieux à ton "jusqu'auboutisme" vert, qui est tout à fait légitime et louable par ailleurs. (Quant à l'aspect dangereux (mais c'est pour ergoter) en soi, le fait de changer radicalement un système est dangereux...)

Et je ne conteste pas qu'il faille agir plutôt que de se contenter de compenser ses émissions mais quand même, si tous les belges compensaient, ca ferait un joli budget pour le développement durable...

illich a dit…

On peut présentir ici un clivage qui pointe le plus en plus le bout de son nez dans les discussions sur l'avenir de notre modèle de société. En effet, la décroissance s'invite désormais souvent dans les débats environnementaux, beaucoup sont séduit par la cohérence de la théorie, et son apparence innéluctable. Cependant beaucoup, et cela pour ne pas se faire taxer "d'extrémiste" (ce qui d'ailleurs est très dificile dés lors que l'on a un avis a contre courant de la pensée dominante), essayent de faire un petit mélange de décroissance-développement-durable-écologie-liberalisme-social,.. Chose qui a terme est veine étant donné que la décroissance pour fonctionner ne peut qu'être adopter dans toute sa radicalité. Et c'est d'ailleurs ce pour quoi je plaide, cessont de croire au mythe du capitalisme-écologique qui est oxymore dénué dee sens tant ces visions sont opposées. Au sein d'écolo le débat commence,...
La question cruciale est la suivante, parviendront nous à recoloniser nos imaginaires? Parviendront nous a troquer cette illusion matérialiste pour la joie de vivre? Et bien essayons!

Une dernière remarque à ceux qi sorte toujours cette réflexion "il faut être réaliste...", Georges Bernanos disait dans sa naturelle franchise "le réalisme, c'est la bonne conscience des salauds"...

Xime a dit…

Excellente intervention, cher Ivan !

illich a dit…

Merci de ne pas avoir dit Vladimir!
Car c'est effeectivement Ivan dont il s'agit ;-) .

Sabina a dit…

This is great info to know.

Abonnez-vous à notre flux RSS.